FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 23 septembre 2020Basta !

« 15 000 euros n'achètent pas une vie » : un employeur accusé d'avoir mis en danger une salariée décédée du covid

Par Raphaël Godechot, Sévan Melkonian

Matias Dos Santos a perdu sa femme, Maria de Fatima Dos Santos, décédée du Covid-19 alors qu'elle continuait de travailler pour son employeur, XPO Logistics, en région parisienne. En réaction à ce drame, l'entreprise lui a versé 15 000 euros avant de l'inviter à rencontrer la direction. Témoignage vidéo.
Ludgero Matias Dos Santos a perdu sa femme, Maria de Fatima Dos Santos, décédée du Covid-19 alors qu'elle continuait de travailler pour son employeur, XPO Logistics, sur le site de Fleury-Mérogis (...)

- Résister / , ,
Hier — 22 septembre 2020Basta !

L'histoire de Cloé, 11 ans, atteinte d'une leucémie, qui aimerait tant que son voisin n'épande plus de pesticides

Par Nolwenn Weiler

Cloé, 11 ans, habite à Saint-Nolff, une petite commune de 4000 habitants dans le sud de la Bretagne. Depuis un an, elle lutte contre une leucémie. Ses parents, soutenus par un collectif citoyen, aimeraient que leur voisin cesse d'épandre des pesticides près de chez eux. Récit.
Ce matin, Cloé a enfilé une robe rouge à pois blancs. Puis elle a serré un foulard assorti sur sa tête sans cheveux. D'une voix claire et très assurée, l'enfant de 11 ans explique que les médicaments qu'elle prend sont parfois (...)

- Résister / , , , , ,

À partir d’avant-hierBasta !

Déforestation de l'Amazonie : des ONG mettent en demeure Casino

Par Rédaction

Comme Carrefour, le groupe Casino se fournit en viande dans des élevages situés en Amazonie, dont certains sont mis en cause dans la déforestation illégale à grande échelle.
L'Amazonie est en grand danger et les multinationales françaises de la grande distribution continuent de s'y approvisionner en viande. Carrefour et Casino, très présents au Brésil, se fournissent ainsi toujours dans des fazendas amazoniennes. Au printemps, Mediapart révélait les pratiques du géant de l'industrie de la viande JBS (...)

- En bref / , , ,

« On était traités comme des animaux » : la face cachée du travail saisonnier dans le secteur agricole

Par Sophie Chapelle

Des journées de travail de neuf heures sans pause où l'on mange en cachette, des heures supplémentaires jamais payées, des cas de harcèlement sexuel... Cinq travailleurs détachés du secteur agricole ont décidé de briser le silence et d'attaquer leurs employeurs espagnols et français bénéficiant de ses contrats.
C'est « la rage », dit-elle, qui la fait tenir debout, malgré une sclérose en plaques qui la fait cruellement souffrir. Yasmina Tellal, 38 ans, a été employée de 2012 à 2017 par Laboral Terra, une (...)

- Résister / , , , ,

Test Covid : « Est-ce que cela a du sens de rendre les résultats sept jours plus tard ? »

Par Simon Gouin

Manque de produit réactif, journées interminables, peur de faire des erreurs : une technicienne de laboratoire prise dans la course aux tests Covid raconte son quotidien et livre ses doutes.

« Il y a 6 mois, on nous applaudissait tous les soirs à 20 h. Aujourd'hui, quand on voit notre salle d'attente, on se demande comment il peut y avoir autant d'agressivité et de haine.

Mon métier est l'un des métiers invisibles de la santé. Je suis technicienne de laboratoire dans un petit hôpital public à une (...)

- Témoignages / , ,

La Covid mal reconnue en maladie professionnelle pour les soignants : « Un raz-de-marée de mépris »

Par Rozenn Le Carboulec

Le décret permettant la reconnaissance automatique de la Covid-19 en maladie professionnelle pour les soignants a été publié le 14 septembre. Jugé très restrictif par la majorité des syndicats, il écarte une grande partie du personnel médical, tout comme l'ensemble des autres professions ayant été en première ligne pendant le confinement.
C'est un décret que les professionnels de santé attendaient depuis de nombreuses semaines. Paru au Journal officiel du 14 septembre, celui-ci établit enfin la (...)

- Résister / , , , ,

Faire respecter le droit du travail dans le monde agricole devient de plus en plus dangereux

Par Sophie Chapelle

« De plus en plus, nos agriculteurs sont visés par des intimidations, des dégradations, des insultes », s'était ému Christophe Castaner, alors ministre de l'Intérieur, en décembre dernier. Mais ni l'administration, ni la justice ne s'émeuvent des menaces et des violences quand elles ciblent les agents de l'inspection du travail venus vérifier si les droits sont respectés sur une exploitation. Enquête en Bretagne.
Le département des Côtes-d'Armor collectionne les médailles. Il figure en tête de peloton pour (...)

- Décrypter / , , , , ,

Un festival de cinéma contre la violence des dominants

Par Attac France

Le festival de cinéma Images mouvementées, de l'association Attac, se focalise cette année sur la violence des dominants. Au programme, des films sur les violences policières, les maltraitances gynécologiques et obstétricales, la destruction de l'hôpital public... Du 15 septembre au 1er octobre, à Paris. Basta ! est partenaire de l'événement, dont voici la présentation.
« Face à la colère sociale, la réponse du pouvoir est éloquente.
Vous ne voulez plus voir la misère ? Attendez qu'on vous crève les yeux, (...)

- ça bouge ! / , ,

« Nous voulons un plan de sortie de l'agriculture industrielle en dix ans »

Par Collectif

Voilà deux ans que le mouvement des Coquelicots, qui réclame la fin du recours aux pesticides de synthèse, a été lancé. Plus d'un million de signatures sont remises ce 15 septembre à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. L'enjeu désormais : sortir de l'agriculture industrielle en dix ans et installer un million de paysannes et paysans. Nous relayons leur appel, « Nous voulons des paysans ».
Nous avons tant besoin de paysans. Officiellement, ils ne sont plus que 430 000, alors qu'ils (...)

- Débattre / , , ,

Un salaire étudiant pour « refuser que les études supérieures soient fermées à certains groupes sociaux »

Par Rachel Knaebel

Les étudiants étrangers non-européens devront désormais débourser plusieurs milliers d'euros pour étudier en France. C'est la première étape d'une hausse généralisée pour tous les étudiants, comme le montre l'expérience britannique. La revendication d'un accès gratuit à l'université, voire d'un salaire étudiant, reste d'actualité pour contrer ces inégalités. Entretien avec le sociologue Aurélien Casta.
Basta ! : Cette rentrée universitaire inaugure les nouveau frais d'inscription décuplés pour les étudiants (...)

- Résister / , , ,

Violences policières : « Certains blessés ont jusqu'à 15 000 euros de frais dentaires à payer de leur poche »

Par Collectif

Ils sont des centaines à avoir été gravement blessés par des tirs de police - balles « de défense », grenades de désencerclement ou explosives. Entre 2018 et 2019, 29 personnes ont été éborgnées ou perdu l'usage d'un œil et cinq ont eu la main arrachée. Une collecte initiée par l'Assemblée des blessés est lancée pour les aider à payer les frais médicaux et les frais de justice. Voici leur appel.
Depuis des années nous tirons des constats douloureux, nous dénonçons l'arbitraire légal et la brutalité d'une (...)

- ça bouge ! /

Rude rentrée pour les universités : abandonnées par l'État, poussées à chercher de l'argent privé

Par Rachel Knaebel

La nouvelle loi sur l'université et la recherche, la LPPR, marque une étape supplémentaire dans le désengagement de l'État vis-à-vis de l'enseignement supérieur public. Conséquences : gels de postes, conditions d'enseignement dégradées et augmentation des frais d'inscription.
Les universités françaises s'apprêtent à faire leur rentrée sous une double menace : la Covid-19, qui risque encore d'empêcher la pleine reprise des cours en présentiel, et une nouvelle loi, la LPPR, pour « loi pluriannuelle de (...)

- Décrypter / , , ,

« Aujourd'hui pour sauver l'accumulation du capital, on est obligé de détruire la démocratie »

Par Barnabé Binctin

L'inaction écologique menace désormais l'espace démocratique, estime le philosophe Pierre Charbonnier. Les régimes autoritaires qui émergent ne se constituent-ils pas en appui à l'accumulation de richesses par quelques-uns au prix de la dilapidation des ressources de tous ? Face à cette destructrice « utopie du marché », les progrès politiques viendront du contre-mouvement social. Entretien réalisé en partenariat avec l'hebdomadaire Politis.
Basta ! et Politis : Comment interprétez-vous la multiplication (...)

- Inventer / , , , ,

Un an après Lubrizol : « Nous ne sommes pas condamnés à vivre dans un environnement dangereux »

Par Collectif

Un an après l'incendie du site Lubrizol à Rouen, l'appel « Notre maison brûle et nous ne regarderons plus ailleurs », signé par de nombreuses organisations et personnalités, invite à se mobiliser le 26 septembre devant les sites industriels dangereux près de chez vous. Sur 500 000 installations classées pour la protection de l'environnement, 459 000 échappent à toute inspection !
Aujourd'hui, dans l'Hexagone et en Outre-mer, il y a 500 000 installations classées pour la protection de l'environnement (...)

- ça bouge ! / ,

Permettre à chacun de manger à sa faim : l'idée d'une « Sécurité sociale de l'alimentation »

Par Sophie Chapelle

Imaginez un budget de 150 euros dédiés à l'alimentation, alloué chaque mois à tout le monde. Imaginez ensuite que vous décidiez collectivement, en fonction de critères débattus, des types d'aliments qui pourront être achetés avec ce budget. Une sécurité sociale de l'alimentation pourrait fonctionner ainsi, et transformer le système alimentaire.
Garantir un droit à l'alimentation pour tous, financé par la solidarité nationale : c'est le projet d'un collectif qui imagine une « sécurité sociale de (...)

- Inventer / , , , , ,

Distribuer de la mal-bouffe aux pauvres tout en défiscalisant : les dérives de l'aide alimentaire

Par Sophie Chapelle

L'aide alimentaire, dont dépendent des millions de personnes en France, repose sur un vaste système de défiscalisation encourageant la surproduction. Pire, certaines grandes surfaces se débarrassent de denrées inutilisables auprès d'associations caritatives, tout en bénéficiant de réductions d'impôts.
Chaque année, l'État consacre près de 500 millions d'euros pour l'aide alimentaire, permettant aux familles les plus démunies de ne pas rester le ventre vide. 75 % de ces aides publiques sont des ristournes (...)

- Décrypter / , , ,

« Nos territoires ne sont autonomes sur rien » : comment parvenir à la souveraineté alimentaire en France

Par Sophie Chapelle

La Covid-19 a mis en lumière les vulnérabilités de notre système alimentaire extrêmement dépendant des circuits logistiques internationaux. Beaucoup n'ont pas attendu l'épidémie pour s'atteler à relocaliser l'agriculture et à favoriser les circuits les plus courts possibles. Tour d'horizon des leviers nécessaires pour une véritable souveraineté alimentaire.
Trois jours. C'est la durée des stocks alimentaires dans les grandes surfaces en cas de rupture d'approvisionnement. « La plus grosse vulnérabilité de (...)

- Inventer / , , , ,

« Il faut regarder les choses en face : l'écologie en France est une écologie de classe »

Par Nolwenn Weiler

Prendre appui sur la puissance des mères pour inventer une société solidaire, écologique, et féministe : c'est le pari que fait Fatima Ouassak, politologue, dans un essai publié aux éditions de la Découverte. Entretien.
Basta ! : Le Front de mères , association que vous avez fondée, s'est mobilisé initialement pour que les enfants de Bagnolet, en banlieue parisienne, aient accès à des repas végétariens de qualité à la cantine. Pouvez-vous nous raconter la genèse de cette aventure, et les difficultés que (...)

- Résister / , , , ,

Nouveaux OGM : le gouvernement rechigne à les encadrer malgré une décision de justice

Par Sophie Chapelle

Nous continuons de consommer des aliments génétiquement modifiés sans le savoir. Le gouvernement français n'a toujours pas publié le décret qui doit encadrer les variétés rendues tolérantes aux herbicides, en dépit de la décision du Conseil d'Etat.
Ce sont des variétés considérées comme des OGM (organismes génétiquement modifiés) par la Cour de justice européenne. Elles sont pourtant cultivées en France sous le nom de « VRTH », variétés rendues tolérantes aux herbicides, après avoir subi pour certaines d'entre (...)

- En bref / , ,

En soutien à Danièle Obono, contre le racisme décomplexé de Valeurs Actuelles

Par Collectif

Dépeinte en esclave par Valeurs actuelles, la députée Danièle Obono a décidé de porter plainte. Dans ce récit fictif, l'hebdomadaire « se vautre dans le révisionnisme et le négationnisme historique, puisqu'il exonère les Européens de toute responsabilité dans la traite transatlantique négrière » dénoncent plusieurs organisations. Celles-ci, face à la banalisation du discours raciste, appellent à un rassemblement au Trocadéro à Paris le 5 septembre à 17h.
Une députée noire portant les chaînes de l'esclavage au (...)

- ça bouge ! / , ,

Faire classe hors les murs : une alternative apaisante pour les enfants comme pour les enseignants

Par Nolwenn Weiler

Déplacer l'école dans les parcs et jardins, dans les sentiers de campagne, dans les rues de la ville : peu coûteuses, ces méthodes pédagogiques permettent aux enfants de partir à la découverte de leurs mondes, tout en continuant d'apprendre sans devoir se confiner devant un écran.
« Et si nous faisions la classe dehors ? » Cette suggestion a été avancée fin avril par plusieurs dizaines de chercheurs, enseignants et acteurs associatifs, un peu avant que la France sorte d'un confinement de huit semaines. (...)

- Inventer / , ,

Retour des néonicotinoïdes : « Allons parler aux députés, les yeux dans les yeux »

Par Collectif

Le gouvernement envisage de revenir sur l'interdiction des néonicotinoïdes, une famille d'insecticides accusée de contribuer à la disparition des pollinisateurs. Le projet de loi sera examiné prochainement. Le mouvement des Coquelicots entend mobiliser pour s'y opposer. Voici comment.
Début octobre – a priori le 5 – les députés devront voter un projet de loi qui autorise de déroger à l'interdiction des néonicotinoïdes. De tous les néonicotinoïdes. Nous ne pouvons pas laisser faire cela : nous devons (...)

- ça bouge ! / , ,

Basta ! recrute un.e responsable du développement

Par Rédaction

Basta ! recrute un.e responsable du développement. C'est une création de poste, pour piloter la stratégie de développement des ressources financières, ainsi que l'impact de Basta ! auprès de notre million de lectrices et de lecteurs, et dans le débat public. Si vous pensez que la presse indépendante est indispensable pour notre démocratie, si vous avez envie de contribuer à lui donner encore davantage d'écho et d'impact, si vous avez des idées originales, percutantes et ambitieuses pour inventer les (...)

- Chroniques
  • 1 septembre 2020 à 10:18

« On risque d'avoir un appauvrissement culturel de la population française »

Par Nolwenn Weiler

Les réformes en cours de l'Éducation nationale, la focalisation sur les « EdTech », les technologies éducatives, ajoutées à la mauvaise formation des enseignants et aux politiques d'austérité, risquent de considérablement dégrader l'école publique. Entretien avec Stéphane Bonnéry, professeur en sciences de l'éducation.
Basta ! : De nombreux enseignants craignent que le gouvernement profite de la crise sanitaire pour accélérer l'enseignement à distance, qui a accentué les inégalités entre élèves. (...)

- Décrypter / , , ,

Retour des insecticides « tueurs d'abeilles » : le gouvernement a ouvert une boîte de pandore

Par Sophie Chapelle

Le gouvernement a accordé aux betteraviers la possibilité de déroger à l'interdiction des néonicotinoïdes, ces insecticides qui contribuent à la disparition des pollinisateurs. D'après le projet de loi qui sera présenté ce 1er septembre au Conseil national de la transition écologique, la dérogation pourra être demandée pour tout néonicotinoïde... Pourquoi un tel recul alors que 80 % des populations d'insectes ont déjà disparu en Europe ?
La décision prise au cœur de l'été a mis en colère les défenseurs de (...)

- Décrypter / , , , ,

École à distance : « Les enfants des milieux populaires seront perdants, et ne seront pas les seuls »

Par Nolwenn Weiler

Va-t-on assister à la fin de l'école, avec le développement des enseignements à distance différenciés selon les élèves ? Plusieurs enseignants, chercheurs et syndicalistes redoutent un abandon des enfants les moins favorisés.
« Une réussite. » C'est ainsi que le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer, a qualifié l'enseignement à distance peu avant la fin du confinement . La réalité vécue à hauteur d'enseignant, et d'élève, était moins idyllique… « Certains de mes étudiants étaient dans leur salle de (...)

- Décrypter / , , ,
❌