FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Aujourd’hui — 4 juin 2020Journal des bonnes nouvelles

Un petit-fils crée des soins bio pour aider sa grand-mère à prendre sa retraite

Par sophie

@glowupskintreatment a été lancé par un petit-fils pour aider sa grand-mère de 76 ans à prendre sa retraite de son spa où elle a été maltraitée. Elle fabrique des produits végétaliens biologiques pour la peau depuis des années et les partage maintenant avec le monde et aide les gens à guérir les vergetures, l’eczéma, le psoriasis, la décoloration de la peau, la cellulite et bien plus encore! Tous les produits sont fabriqués à la main sur commande.

Son site: https://glowupskinproducts.com 

Bravo!

source: JDBN – crédit photo: capture Instagram

Recette: Poulet fermier et pommes de terre à la sauce à la crème de Dijon

Par sophie

Ingrédients pour 3:

  • 3 blancs de poulet fermier 
  • 2 cuillères à café d’assaisonnement de mélange italien OU Herbes de Provence 
  • sel et poivre au goût
  • 2 cuillères à soupe de beurre
  • 2 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 250g de pommes de terre grelots, coupées en deux ou en quartiers au besoin

Pour la sauce à la crème de Dijon:

  • 1 cuillère à soupe de beurre
  • 1 cuillère à café d’ail haché
  • 1 tasse de bouillon de poulet
  • 2 cuillères à soupe de moutarde de Dijon 
  • 1 tasse de crème épaisse 
  • 1/2 cuillère à café de sel, ou au goût
  • 1/4 cuillère à café de poivre noir concassé, ou au goût

Instructions:

Préchauffez le four à 200 degrés.

Préparez le poulet et les pommes de terre:

Mélanger le poulet et les pommes de terre dans un grand bol. Arroser d’une cuillère à soupe d’huile d’olive, mélanger pour enrober, puis assaisonner généreusement de sel et de poivre et du mélange d’assaisonnement italien ou d’herbes de Provence

Dans une grande poêle, faire fondre le beurre à feu moyen. Arroser de 1 cuillère à soupe d’huile d’olive et bien mélanger. 

Ajouter le poulet dans une moitié de la casserole, les pommes de terre dans l’autre moitié. Cuire pendant 3-4 minutes, retourner le poulet et cuire encore 3-4 minutes jusqu’à ce qu’il soit doré des deux côtés. Transférer le poulet et les pommes de terre dans une assiette et couvrir pour garder au chaud.

Préparez la sauce:

Dans la même poêle, faire fondre le beurre à feu moyen. Incorporer l’ail pendant 1 minute jusqu’à ce qu’il soit parfumé.

Incorporer le bouillon de poulet et la moutarde de Dijon, puis incorporer la crème épaisse, le sel et le poivre. Mélangez.

Remettez le poulet et les pommes de terre dans la casserole, en leur donnant un bon mélange dans la sauce pour les empêcher de sécher au four.

Transférer dans un four préchauffé et cuire au four pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce que le poulet soit bien cuit et que les pommes de terre soient tendres à la fourchette.

Verser la sauce dijon dans la poêle sur le poulet et les pommes de terre, garnir de poivre noir fraîchement concassé et d’herbes fraîches si désiré, et servir.

Bon ap!

 

source: @ cremedelacrumb1 – Librement traduit de l’anglais par JDBN – crédit photo: @ cremedelacrumb1

Discours poignant de Jane Fonda, soutien de la première heure de “Black Lives Matter”

Par sophie

Jane Fonda s’exprime sur Instagram :

“En mai 2018, j’ai prononcé ce discours lors de la conférence United States of Women à Los Angeles, après laquelle j’ai présenté Patrisse Cullors. Patrisse est le co-fondateur de Black Lives Matters, un auteur à succès de NYTimes, un artiste et fondateur de Dignity et Power Now. Vous pouvez visiter son instagram ici: @osopepatrisse. Le discours se concentre sur l’incarcération de masse et j’espère que vous le lirez car c’est une fenêtre sur les défis uniques auxquels sont confrontés les Noirs américains: “

Discours de la United States of Women mai 2018

“Lorsque Trump a été élu et que le fondement toxique de la suprématie blanche dans ce pays a été exposé, j’ai réalisé quelque chose de nouveau. J’ai été impliquée dans des mouvements progressifs presque toute ma vie d’adulte, mais parce que je suis blanche, l’objectif à travers lequel j’avais regardé la race était déformé.

Il faut plus que de l’empathie, il faut même commencer à comprendre à quoi les personnes de couleur, quelle que soit leur classe, font face à chaque instant de chaque jour, et à quel degré de privilège, tout à fait inconsciemment, jouit ceux d’entre nous qui sont nés blancs – même les les plus pauvres d’entre nous.

Imaginez que vous êtes une mère célibataire blanche de 3 fils, travaillant 2, parfois 3 emplois pour joindre les deux bouts. Vous êtes constamment fatiguée et stressée. Vous espérez que vous réussirez à les faire terminer leurs études secondaires en un seul morceau. On est un fumeur de pot, mais ne vous inquiétez pas trop, c’est des trucs d’adolescents réguliers. Vous priez pour qu’une clinique de réadaptation promise ouvre bientôt dans votre ville afin que votre autre fils, accro aux opioïdes, puisse recevoir un traitement approprié à temps.

Imaginez maintenant que vous êtes une mère noire célibataire de 3 fils, occupant plusieurs emplois. Vous êtes constamment fatiguée et stressée. Vous espérez que vous réussirez à les faire terminer leurs études secondaires en un seul morceau. Mais cela ne s’arrête pas là. Vous vous demandez si vous les ferez réussir au lycée parce que seulement 50% des jeunes hommes noirs terminent leur 8e année. Vous vous inquiétez du fait que l’on fume des pots parce que les prisons sont remplies de jeunes hommes noirs trouvés en possession de quelques onces de marijuana.

Dans le logement de la section 8 où vous vivez, la police armée est une présence constante. Vous avancez chaque jour avec le goût de la peur dans la bouche, la peur que l’un de vos fils se fasse tirer dessus en rentrant chez lui parce qu’il a sorti un téléphone portable de sa poche. Et personne ne sera puni. Où vous vivez, les jeunes hommes noirs sont par définition des «ennuis»; où vous vivez, toutes les drogues signifient une activité criminelle.

La toxicomanie dans votre communauté n’est pas considérée comme une crise de santé publique ou une crise d’identité existentielle; aucune clinique ne sera construite dans votre quartier. Si l’un de vos fils est reconnu coupable de sa petite cachette de pot et emprisonné, il n’est plus admissible aux bons d’alimentation ou aux prêts étudiants. Dans votre état, il ne peut pas voter, et il est obligé de cocher la case criminel sur les demandes d’emploi – ce qui signifie qu’il n’est pas embauché. Après avoir été en prison, il peut être arrêté et fouillé par la police pour n’importe quelle raison, ou sans raison, et renvoyé en prison pour la plus petite des infractions.

Parce qu’il est noir, une once ou deux de marijuana signifie qu’il est exclu de la société et de l’économie traditionnelles pour le reste de sa vie. Ce n’est pas seulement vos fils qui sont en danger. Ce sont vos filles, c’est vous-même. Les femmes et les filles de couleur sont la population qui croît le plus rapidement dans les prisons américaines, représentant 30% de toutes les femmes incarcérées aux États-Unis, bien que seulement 13% de la population féminine en général. Le taux de croissance de l’emprisonnement des femmes a dépassé celui des hommes de plus de 50%. Pourtant, les expériences de ces femmes sont rarement mises en avant dans les plans de lutte contre la violence raciale étatique dans les communautés de couleur.

Rien de tout cela n’est un accident. Cela fait partie d’une stratégie développée en réponse aux gains réalisés par les Noirs pendant le mouvement des droits civiques, tout comme le premier Jim Crow a été créé en réponse aux gains réalisés par d’anciens esclaves lors de la reconstruction. C’est ce qu’on appelle la guerre contre la drogue, et cela a fait passer notre population carcérale de 500 000 en 1980 à plus de 2,5 millions aujourd’hui. La guerre contre la drogue a été intentionnellement conçue pour maintenir un nouveau système de castes raciales – sans jamais être accusé de racisme.

John Ehrlichman, chef de la politique intérieure nationale de Nixon, a déclaré à propos de la position de l’administration sur les Noirs: «Nous savions que nous ne pouvions pas rendre illégal le fait d’être noir, mais en amenant le public à associer les Noirs à l’héroïne, puis à les criminaliser fortement, nous pourrait perturber leurs communautés. Savions-nous que nous mentions? Bien sûr, nous l’avons fait. » Les Blancs doivent oser imaginer les réalités habitées par les personnes de couleur. Non seulement parce que c’est la chose morale à faire, mais parce que nous sommes tous, touchés par le racisme.

L’esclavage institutionnalisé a taché la fondation de notre République et le racisme systémique sature toujours son âme. Dans les années 1600, nous avons enlevé et importé des Africains non anglophones pour bâtir l’économie de ce pays – le Sud et le Nord. Afin de nous nommer Démocratie et de parler de «liberté et liberté pour tous», nous avons pensé que nous devions asservir ces personnes, les rendre juridiquement non humaines, en se basant simplement sur la couleur de la peau. Si les Noirs ne sont pas humains, les asservir n’est pas hypocrite.

L’esclavage était une méthode de création de richesse. C’est pourquoi le racisme et la hiérarchie des classes ne peuvent pas être séparés. De plus, les esclaves étaient la seule propriété qui se propageait, produisant plus de propriété, plus d’enrichissement. C’est pourquoi le racisme et le sexisme ne peuvent pas être séparés. Le racisme permet au 1% de tromper la classe ouvrière blanche en lui faisant croire que même s’ils souffrent, au moins d’autres sont moins bien lotis.

Le racisme est ce qui empêche les Blancs pauvres et ouvriers de s’aligner sur les Noirs pour identifier et renverser leur ennemi commun. Lorsque le Legacy Museum on Peace and Justice, le premier mémorial à la mémoire des victimes du lynchage, a ouvert ses portes à Montgomery, en Alabama en 2018, un homme blanc a été cité en disant: «Ils devraient simplement surmonter l’esclavage.» Mais il est toujours vivant, avec nous sous une variété de formes flagrantes et subtiles. Une nouvelle itération est l’incarcération de masse: rassembler des milliers de personnes de couleur pour des actes présumés qui sont pratiquement ignorés s’ils sont commis par des Blancs, effaçant ceux qui sont incarcérés à perpétuité du discours national, ce qui rend le travail incarcéré pour les salaires d’esclaves fabriquant des produits pour nos plus grandes sociétés, les produits que nous achetons sans même savoir d’où ils viennent.

Construire davantage de prisons et les remplir de Noirs et de bruns maintient le nouveau système de castes raciales, tout en niant tout cela est lié à la race. On nous dit que cela crée des emplois et on nous dit que cela arrête le crime. Il est facile pour les Blancs de croire cela et encore plus facile pour les Blancs de regarder dans l’autre sens. Mais ça n’arrête pas le crime. En brisant les réseaux sociaux déjà fragiles, en séparant les familles et en créant une sous-classe permanente d’Américains désespérés et inemployables, la guerre contre la drogue et l’incarcération de masse ont en fait fait plus pour créer le crime.

Nous avons dû mener une guerre civile pour mettre fin à l’esclavage; nous avons dû forger un mouvement pour les droits civiques pour mettre fin à Jim Crow (au moins formellement). Pour mettre fin au nouveau Jim Crow, le système d’incarcération de masse, nous devons, une fois pour toutes, mettre fin à la guerre contre la drogue et à la construction de nouvelles prisons. Et nous ne devons plus jamais permettre le remplacement d’un système de castes raciales par un autre, aussi bien déguisé soit-il. Cela nécessitera de vider les prisons de nos propres esprits et de libérer les idées courageuses et les nouvelles solutions si longtemps emprisonnées là-bas. “

Jane Fonda.

Source – Librement traduit de l’anglais par JDBN – crédit photo: With Patrisse Cullors from Harpers Bazaar Oct 2018

Hier — 3 juin 2020Journal des bonnes nouvelles

Recette: Fettuccini au poulet fermier

Par sophie

Une recette de dîner de spaghetti copieuse et saine, parfaite pour les soirs de semaine occupés et les enfants affamés!

Ingrédients:

  • 250 grammes de blancs de poulet fermier, coupés en petits morceaux
  • 1 c. à thé d’assaisonnement italien
  • 2-3 gousses d’ail hachées
  • 1/2 c. Sel
  • 1/4 c. Poivre noir
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 30 grammes d’anchois hachés (facultatif)
  • 1/4 tasse de tomates séchées au soleil hachées, égouttées d’huile
  • 1/2 tasse d’olives vertes tranchées
  • 4 tomates grappe hachées
  • 1/4 c. Flocons de piment rouge ou au goût
  • 2 1/4 tasses de bouillon de poulet
  • 250 grammes de pâtes type Fettuccini
  • 2 tasses de roquette

Instructions:

Coupez le poulet en petits morceaux et placez-le dans un récipient hermétique. Ajouter l’ail haché, le mélange d’assaisonnement italien, le sel, le poivre et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Bien mélanger pour combiner. Mettre le couvercle et réfrigérer pendant au moins 1 heure pour mariner.
Faire chauffer l’huile dans une grande casserole à feu moyen-élevé. Ajouter le poulet et cuire jusqu’à ce qu’il soit doré.
Ensuite, ajoutez les tomates séchées au soleil, les anchois (facultatif) et les olives et faites cuire en remuant fréquemment pendant 2-3 minutes.
Incorporer les tomates, les flocons de piment rouge et le bouillon. Porter à ébullition, puis ajouter les pâtes. Réduisez le feu à doux et laissez mijoter jusqu’à ce que les pâtes soient cuites. Cela devrait prendre environ 7 à 9 minutes, le liquide diminuera et s’épaissira.
Ajoutez plus de bouillon, au besoin, si les pâtes semblent sécher trop rapidement. Continuez à remuer fréquemment dans la casserole pour éviter que les pâtes ne collent au fond de la casserole.
Ajoutez enfin la roquette et remuez bien jusqu’à ce qu’elle se flétrisse.

Retirer du feu, goûter et ajuster l’assaisonnement selon votre goût.
Servez immédiatement et dégustez!

Remarques:
Utilisez des épinards à la place de la roquette.
Tout autre bouillon fonctionnera. Essayez du bouillon de légumes. Vous n’avez pas de bouillon? Utilisez de l’eau
Toute autre protéine de choix fonctionne. Idéalement, les crevettes auraient également bon goût.
Les anchois et les olives sont facultatifs si vous n’en avez pas, mais ils ajoutent de bonnes saveurs.
Grappe ou toute autre tomate.
Vous pouvez utiliser toutes les autres pâtes à la place des Fettuccini. Des options de pâtes complètes et plus saines sont maintenant disponibles dans la plupart des épiceries.

Conservation:
Placer les restes dans un récipient et conserver au réfrigérateur jusqu’à 4 jours. Réchauffez au micro-ondes lorsque vous êtes prêt à manger. Vous pouvez congeler jusqu’à 2 mois.

Informations nutritionnelles:
Calories: 417kcal | Glucides: 51g | Protéines: 24g | Lipides: 13g | Lipides saturés: 2g | Cholestérol: 41 mg | Sodium: 1090 mg | Potassium: 889 mg | Fibre: 5g | Sucre: 6g | Vitamine A: 988IU | Vitamine C: 23 mg | Calcium: 82 mg | Fer: 3 mg

source – Librement traduit de l’anglais par JDBN – crédit photo: healthyfitnessmeals.com

Recette: PIZZA EN CROÛTE DE CHOU-FLEUR AU PESTO DE KALE VÉGÉTALIEN ET AUX TOMATES CERISES

Par sophie

Ingrédients:

  • 1 chou-fleur à tête moyenne, haché grossièrement (3 tasses)
  • 1 belle sélection de tomates cerises de couleurs différentes
  • 1 cuillère à soupe. huile d’olive + 1/3 tasse d’huile d’olive pour le pesto
  • 1/4 c. sel de mer
  • 1/8 c. poivre noir moulu
  • 1/4 tasse de farine de graines de lin moulue
  • 1/4 tasse de farine de riz
  • 1/4 tasse de farine de maïs
  • 3/4 c. poudre d’ail
  • 1 chou Kale
  • 1 poignée de basilic frais
  • 4 gousses d’ail
  • 2 cuillères à soupe de levure nutritionnelle
  • 1 poignée de pignons de pin

Instructions:

Préchauffer le four à 200 ° C. Tapisser une plaque à pâtisserie de papier sulfurisé.

Hacher le Chou-fleur par impulsions au robot culinaire jusqu’à ce qu’il soit coupé en très petits morceaux de la taille d’un grain de riz.

Transférer dans un grand bol et mélanger avec l’huile d’olive, le sel de mer et le poivre.

Étaler le chou-fleur sur une plaque à pâtisserie préparée et rôtir 20 minutes, en remuant le chou-fleur à mi-cuisson et en lissant sur la plaque à pâtisserie.

Mélanger la farine de graines de lin, la farine de riz, la farine de maïs et la poudre d’ail dans un grand bol. Ajouter le chou-fleur cuit et mélanger.

Ajouter 2-3 cuillères à soupe d’eau puis pétrir à la main pour bien incorporer. Formez une boule compacte.

Retournez la plaque à pâtisserie face vers le bas. Poser du papier sulfurisé sur le côté arrière et enrober légèrement d’enduit à cuisson.

Placer la boule de pâte au centre de la feuille et poser le deuxième morceau de papier sulfurisé sur le dessus. Appuyez pour aplatir légèrement et utilisez un rouleau à pâtisserie pour lisser en un cercle de 23 centimètres environ.

Décollez la couche supérieure de papier sulfurisé et utilisez vos doigts pour lisser et arrondir les bords de la pâte.

Cuire de 18 à 20 minutes ou jusqu’à ce que les bords soient légèrement dorés et croustillants.

Retirer la pâte à pizza du four et recouvrir avec les garnitures souhaitées.

Cuire 5 minutes de plus ou jusqu’à ce que les garnitures soient chaudes et bouillonnantes.

Pour le pesto de chou, combinez 1 chou Kale et une poignée de basilic avec 1/3 tasse d’huile d’olive, 4 gousses d’ail, 2 cuillères à soupe de levure nutritionnelle et une poignée de pignons de pin. Saler et poivrer au goût. Mélanger jusqu’à consistance lisse.

source: naturellementzuzu – crédit photo: naturellementzuzu

Les médicaments contre la pression artérielle réduisent le risque de développer une démence

Par sophie

Des recherches effectuées à NUI Galway ont montré que la baisse de la pression artérielle en prenant des médicaments contre la pression artérielle réduit le risque de développer une démence et des troubles cognitifs de 7%. Les résultats sont publiés depuis le 21 Mai 2020 dans une revue médicale internationale de premier plan, le Journal de l’American Medical Association (JAMA).

Quatorze essais contrôlés (96 158 participants) ont été inclus dans cette étude. L’abaissement de la pression artérielle avec des médicaments antihypertenseurs a réduit le risque de développer une démence ou une déficience cognitive de 7%, et un déclin cognitif également de 7% sur une période de quatre ans.

“Lorsque vous considérez la fréquence de la démence dans la population (50 millions de personnes dans le monde), un traitement et un contrôle efficaces de l’hypertension auraient un impact majeur sur la prévention de la démence. Nos résultats soulignent la nécessité d’un dépistage, d’une prévention et d’un traitement plus efficaces de l’hypertension, qui reste sous-optimal en Irlande », explique le Dr Conor Judge, premier auteur conjoint et boursier irlandais de formation académique clinique (ICAT) du Wellcome Trust Health Research Board.

Le Dr Judge a poursuivi: “Nous savons d’après l’Irish Longitudinal Study on Aging que les deux tiers des personnes âgées de plus de 50 ans en Irlande souffrent d’hypertension (pression artérielle élevée), dont la moitié ne sont pas au courant du diagnostic et un tiers ne sont pas sous traitement. C’ est une lacune majeure en matière de soins. “

Cette étude visait à rassembler toutes les preuves des essais précédents sur les médicaments antihypertenseurs et à estimer dans quelle mesure le risque de démence peut être réduit en prenant des médicaments antihypertenseurs chez les personnes diagnostiquées pour l’hypertension. L’abaissement de la pression artérielle réduit le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque. La prévention de la démence peut désormais s’ajouter aux bienfaits du traitement de l’hypertension. Surtout, il n’y a pas de thérapies disponibles pour prévenir directement la démence, donc cette étude met en évidence l’importance critique de la pression artérielle dans le risque de démence.

Le Dr Michelle Canavan, consultante en gériatrie à l’hôpital universitaire de Galway et auteur principal du document, a déclaré: “La prévention de la démence est une priorité sanitaire majeure. Nous savons par des recherches antérieures qu’une préoccupation majeure des personnes âgées développe la démence. Le message de cette étude est simple: faites vérifier votre tension artérielle. Si elle est élevée, elle peut être facilement traitée par des changements de style de vie et des médicaments. Nous espérons que notre étude sensibilisera à l’importance de contrôler la pression artérielle pour maintenir la santé du “cerveau”, combinée avec un mode de vie sain. “

La recherche a été financée par Wellcome Trust, HRB, HSE et NUI Galway dans le cadre du programme ICAT.

Source – Matériel fourni par l’Université nationale d’Irlande Galway. Remarque: le contenu peut être modifié pour le style et la longueur. Libre traduction de l’anglais par JDBN – crédit photo: pixabay

Minneapolis: Ils demandent 80 sacs de nourriture sur les réseaux, ils en reçoivent 25000!

Par sophie

Les parents et les professeurs d’un collège ont initialement lancé un appel pour 80 sacs de nourriture sur les réseaux sociaux et ont été débordés lorsqu’ils ont reçu environ 25 000 sacs d’épicerie dimanche.

Cet appel du corps enseignant fait suite au fait que les épiceries de la région ont été incendiées lors des manifestations après la mort de George Floyd. De très nombreuses familles n’avaient plus rien à manger.

Les parents et les professeurs ont été submergés lorsqu’environ 25 000 sacs d’épicerie – assez pour remplir six camions – ont couvert le terrain de l’école intermédiaire de Sanford dimanche matin.

“Les dons ont couvert chaque centimètre carré de notre parking, l’herbe, partout”, a déclaré à CNN la directrice Amy Nelson. “Nous avons également dû utiliser un parc voisin parce que nous n’avions pas assez d’espace ici à l’école.”

Un bel exemple de solidarité et d’utilisation intelligente des réseaux sociaux.

Know the story of the loaves and fishes?
Minneapolis’ Sanford Middle School asked for 85 bags of groceries to feed students. There are at least several thousand. And traffic is stacked in every direction for blocks. (The extra will go to food shelves.) pic.twitter.com/oxh6o1QcZo

— John Bonnes (@TwinsGeek) May 31, 2020

Any Minnesota family that needs food in this crisis come to Sanford Middle School. Food pick up starts at noon. pic.twitter.com/Kxjy6sUbli

— Kathleen Miller Liu (@KMillerLiu) May 31, 2020

Overwhelmed doesn’t even begin to describe the feeling. This is the turnout for a call for 80 bags of food for families who live near the 3rd Police Precinct who lost their convenient stores in the riots this week in South Minneapolis.

All donations, all volunteers. #wcco pic.twitter.com/1PzGXk1OQS

— Marielle Mohs (@MarielleMohs) May 31, 2020

source avec JDBN – Librement traduit de l’anglais par JDBN – crédit photo: capture 

 

 

 

À partir d’avant-hierJournal des bonnes nouvelles

Pourquoi cette île est-elle un enfer ?

Par sophie

Moustiques par milliers, fourmis, araignées, chaleur étouffante… c’est ainsi que son plus célèbre résident décrivait la vie sur l’île du Diable : le capitaine Dreyfus (1859-1935). Accusé, à tort, d’intelligence avec l’ennemi, il est retenu quatre ans prisonnier dans cet « enfer vert » , avant d’être grâcié.

Soleil, cocotiers, mer bleue… L’archipel a tout d’un paradis

L’île du Diable, l’une des trois îles de l’archipel du Salut, au large de la Guyane, est devenu le symbole de l’injustice et de la cruauté. De loin, l’archipel avait pourtant tout d’un paradis. Soleil, cocotiers, mer bleue… Quand les premiers explorateurs, anglais et espagnols, s’en approchent, ils doivent affronter des vents aussi violents que les courants qui agitent en tout sens la mer peuplée de requins. De là viendrait sa funeste appellation.

Quand la Guyane devient française, Louis XV décide d’y envoyer 10 000 colons. Mais la fièvre jaune fait des ravages, et seuls 2 000 d’entre eux accostent les rivages sains et saufs. En 1793, une forteresse est construite pour y déporter les opposants au régime, ce sera l’un des bagnes les plus durs au monde.

« Triangle maudit », « terreur des forçats »… Les trois îles verront passer des dizaines de milliers d’hommes, coupables ou innocents, comme Henri Charrière, qui écrira plus tard le célèbre livre Papillon. En 1923, l’opinion française découvre, sous la plume du journaliste Albert Londres, la réalité du bagne : « Ile du Diable ! Tombeau des vivants, tu dévores des vies entières. » C’est le début de la fin. En 1947, le « bagne des bagnes » ferme ses portes. Aujourd’hui, le centre spatial guyanais est le propriétaire de l’île, interdite au public.

source – crédit photo:© Christian F5UII/Wikimedia Commons

 

Recette: Flan végétalien

Par sophie

Ingrédients:

Pour le flan:

  • 8 dl 3,5 tasses de lait de coco gras entier
  • 2 cuillères à soupe de beurre de cacao
  • 3 c. À soupe d’amidon de maïs, dissous dans peu d’eau
  • 1 cuillère à soupe de sucre vanillé
  • 1/2 bâtonnet de vanille, coupé en deux
  • 100 g de sucre
  • 1 cuillère à café d’agar agar en poudre
  • une pincée de safran

Pour le caramel:

  • 100 g de sucre
  • 1/3 tasse d’eau

Instructions:

Pour le flan:
Mettre le lait, le beurre de cacao, la fécule de maïs, le sucre vanillé, la vanille, le sucre et l’agar-agar dans une casserole et chauffer à feu moyen-élevé. Remuer et porter à ébullition, laisser bouillir 2-3 minutes. Ajouter ensuite le safran, fouetter jusqu’à incorporation.
Retirer du feu, jeter le bâton de vanille et laisser refroidir. Pendant ce temps, faites le caramel.

Pour le caramel:
Placer le sucre et l’eau dans une casserole et chauffer à feu moyen à élevé, cuire jusqu’à ce qu’ils soient fondus et dorés (- 10 minutes).
Versez le caramel dans le moule et inclinez le moule pour enrober le fond.
Verser le mélange de flan sur le sucre caramélisé et laisser refroidir complètement, une fois refroidi au réfrigérateur pendant une nuit.
Pour démouler, inverser sur un grand plat de service. Coupez et servez immédiatement. Prendre plaisir!

source: vegancanteen – crédit photo: @vegaliciously

Les fruits et légumes de juin. Si ce n’est pas dans la liste, pensez à la planète, n’en achetez pas.

Par sophie

Les fruits de juin

La cerise est riche en catéchines, des antioxydants très bénéfiques que l’on retrouve aussi dans le thé vert.

La fraise est une excellente source de vitamine C et de flavonoïdes, des composés très bénéfiques qui lui donnent sa belle couleur.

La framboise est très riche en minéraux (magnésium, calcium, fer), en vitamine C et en antioxydants.

Le melon est riche en bêta-carotène, un antioxydant qui lui donne sa couleur orangée. Il stimule aussi la production de sérotonine, un neurotransmetteur responsable de l’apaisement.

Le pomelo, appelé communément pamplemousse à tort, est riche en vitamine C. On peut trouver en France des pomelos provenant de Corse.

La rhubarbe contient une quantité importante de fibres et aide ainsi à soulager les problèmes digestifs. Elle possède aussi des propriétés anti-inflammatoires.

La tomate est riche en lycopène, un antioxydant puissant qui contribue à la prévention des maladies cardiovasculaires, du cancer et des maladies inflammatoires.

Les légumes de juin

L’artichaut est riche en inuline, qui possède une action bénéfique sur le développement de la flore intestinale et sur son équilibre. Il facilite aussi l’élimination urinaire.

L’asperge est un aliment très diurétique : elle contient des composés qui favorisent l’élimination rénale des toxines.

L’aubergine, à consommer avec sa peau antioxydante, est riche en potassium, zinc et magnésium. Elle stimule aussi le bon fonctionnement du foie.

La betterave regorge d’antioxydants puissants qui ont notamment une action bénéfique sur la prévention de l’hypertension en réduisant la pression artérielle.

La blette est un légume souvent méconnu pourtant très riche en fibres et en antioxydants intéressants dans la gestion de la glycémie.

Le brocoli est riche en glucosinolates, des composés qui ont une action protectrice contre le cancer et qui favorisent l’élimination des toxines. Privilégiez une cuisson douce car la cuisson détruit les glucosinolates.

Le concombre est composé à 95% d’eau. Il est donc faible en calories et très désaltérant. Sa richesse en eau favorise aussi la satiété.

La courgette est à choisir bio pour pouvoir consommer sa peau, riche en flavonoïdes très bénéfiques dans la prévention de différentes maladies.

Le fenouil est une source intéressante de vitamine B9 et de potassium. Il est aussi très riche en fibres et peu calorique.

Les fèves contiennent des protéines végétales et des fibres, ce qui leur confère un pouvoir de satiété important. Elles possèdent aussi une bonne teneur en fer.

Les haricots verts font partie des légumes les plus riches en fibres et contribuent ainsi à la satiété, à la régulation du transit et de la glycémie. Ils ont aussi une action bénéfique sur la santé osseuse.

La laitue contient des antioxydants, les caroténoïdes, qui sont mieux absorbés quand ils sont accompagnés d’une source de gras, comme une vinaigrette à l’huile. Alors, rangez les vinaigrettes allégées !

Les petits pois sont une source très intéressante de protéines végétales. Ils sont aussi riches en fibres et en antioxydants puissants.

Le poivron est un champion de la vitamine C, une vitamine dont on manque souvent : il en contient plus que l’orange ! Le poivron rouge est celui qui en possède le plus.

Le radis favorise la reminéralisation de notre organisme grâce à sa richesse en oligo-éléments. Riche en soufre (qui lui vaut parfois son côté piquant), il stimule aussi la digestion.

source – crédit photo: pixabay

En Normandie, un millionnaire sauve une association dédiée aux animaux handicapés.

Par sophie

En Normandie, un millionnaire vient en aide à l’association Suzi Handicap Animal

Après son appel à l’aide lancé sur les réseaux sociaux, l’association ornaise Suzi Handicap Animal a été aidée par le millionnaire philanthrope Jean-Baptiste Descroix-Vernier.

Dans l’Orne, à Montreuil-au-Houlme, le refuge Suzi Handicap Animal nage en plein rêve. L’association a reçu l’aide du millionnaire philanthrope Jean-Baptiste Descroix-Vernier.

Début avril 2019, face aux difficultés financières qu’a rencontré l’association Suzi Handicap Animal, Stéphanie Lisicki, gérante du refuge, avait lancé un appel aux dons pour éviter une fermeture. Cet appel semble avoir été entendu.

Un don de plus de 50 000 €

De nombreuses personnes ont relayé sur les réseaux sociaux cet appel à l’aide. Et cela a payé sur Twitter avec le millionnaire philanthrope Jean-Baptiste Descroix-Vernier.

Un homme relativement discret, peu médiatique et sensible aux causes animales et humanitaires. Il déclare : 

Je suis le soutien financier de très nombreuses ONG, pour les animaux comme pour les humains. Si personne ne fait rien, rien ne changera.

Il m’a contacté, a appelé diverses institutions avec lesquelles on travaille, confie Stéphanie Lisicki. Il nous a fait un don de 55 000 €, ça rembourse nos dettes en frais vétérinaires, une nouvelle géniale. »

Et en plus de son aide financière, avec son équipe, il compte mettre en place des outils informatiques comme un bulletin d’adhésion informatisée ou encore la restructuration d’un nouveau site Internet.

Je l’ai mise en contact avec mon propre réseau, cela l’aidera pour avoir plus de dons réguliers. Les bénévoles de webassoc (donc j’ai été président d’honneur pendant 4 ans) lui font des pages avec formulaire elloasso, etc. J’ai rameuté d’autres donateurs, etc. Il fallait payer les dettes pour que le refuge survive, mais aussi s’assurer de son avenir. » 

De son côté, la responsable du refuge n’en revient pas : « Notre cause l’a touché, il comprend notre concept de soigner des animaux handicapés et c’est pour ça qu’il nous aide. Je suis très étonnée qu’il prenne autant de temps pour nous. Son soutien arrive à un moment de doute pour le refuge, c’est vraiment un miracle. »

source – crédit photo:

Le refuge vient de recevoir un don de 55 000 €. (©L’Orne Combattante)

Nicolas Bedos écrit une dernière lettre à son père. Deux artistes majestueux, élégants jusqu’à la mort et au delà.

Par sophie

“Paris, le 31 mai 2020, 

Papa, 

Une dernière nuit près de toi. Des bougies, un peu de whisky, ta main si fine et féminine qui sert la mienne jusqu’au p’tit jour du dernier jour. Ton regard enfantin qui désarme un peu plus le gamin que j’redeviens. Au-dessus de ton lit, un bordel de photos, de Jean-Loup Dabadie à Gisèle Halimi, de Desproges à Camus en passant par Guitry. Ça ne votait pas pareil, ça ne priait pas les mêmes fantômes, mais vous marchiez groupés dans le sens de l’humour et de l’amour. 

Au bout de tes jambes qui ne marchent plus, tes chats – sereins, comme des gardiens. Sur la table de nuit, un fond de verre de Coca, ultime lien entre ce monde et toi, quelques gorgées de force qui te permettent, du fin fond de ta faiblesse, de nous lancer des gestes d’une élégance et d’une tendresse insolentes. Fâché de ne plus pouvoir parler, tu envoies des baisers muets à ta femme adorée, à ta fille bien aimée, à la fenêtre sur l’Île Saint Louis, au soleil que tu fuis. Des gestes silencieux qui font un boucan merveilleux dans nos yeux malheureux. Tu auras mélangé les vacheries et l’amour jusqu’au baisser de rideau. Les « foutez l’camp » et les « je t’aime ». Caresses et gifles, jusqu’au bout. Incorrigible Cabotin, tu avais bien prévu ton coup : dans ton dernier morceau d’ mémoire, tu avais mis des « vous êtes beaux, je suis heureux, j’ai de la chance. C’est ta mère, là, devant moi ? C’est ma femme ? Oh Tant mieux ! ». 

On va t’emmener, maintenant, dans ton costume de scène. Celui des sketches et des revues de presse, des télés et des radios, celui qui arpenta la France, en long en large et en travers de la gorge de certains maires. J’ai dénoué ta cravate noire. On va t’emmener où tu voulais, c’est toi qui dicte le programme, c’est toi qui conduit sans permis. D’abord à l’église Saint Germain, tu n’étais pas très pote avec les religions, mais les églises, ça t’emballait. Tu disais « Faudrait qu’on puisse les louer pour des spectacles de music-hall, des projections de films, des concerts de poésies ». Il y aura des athées, plein d’arabes et plein de juifs. Ça aurait consterné ta mère, tu aurais bien aimé que ta mère soit fâchée. Puis on t’envole en Corse, dans ce village qui te rendait un peu ta Méditerranée d’Alger. On va chanter avec Izia et les Tao, du Higelin, du Trenet, du Dabadie et Nougaro. On va t’faire des violons, du mélodrame a capella : faut pas mégoter son chagrin, à la sortie d’un comédien. Faut se lâcher sur les bravos et occuper chaque strapontin. C’est leur magot, c’est ton butin. D’autant que je sens que tu n’es pas loin… Tu n’es pas mort : tu dors enfin. 

Nicolas Bedos”

crédit photo: capture

Recette: Salade d’épinards fruités avec vinaigrette aux fraises et graines de pavot

Par sophie

Cette salade est remplie de baies riches en antioxydants et stimulantes pour le système immunitaire et légèrement trempée dans de la vinaigrette aux graines de pavot et aux fraises. 

Ingrédients:

  • 1 sachet d’épinards bio
  • 1/2 tasse de fraises biologiques tranchées
  • 3/4 de tasse de myrtilles biologiques
  • 1 tasse de pastèque coupée. J’ai coupé en petits cubes.
  • 1/2 avocat coupé dans n’importe quelle forme
  • 1/2 tasse de raisins biologiques verts lavés et coupés en deux
  • 1 kiwi tranché
  • 1/3 tasse de graines de citrouille grillées
  • 3 cuillères à soupe de graines de chanvre

Instructions:

Disposez la salade dans un bol et faites la vinaigrette:

  • 8 fraises biologiques moyennes
  • 1/3 tasse de vinaigre balsamique
  • 1/3 tasse d’huile d’olive extra vierge
  • 1/3 tasse d’eau
  • 1/4 tasse de graines de pavot
  • 2 gousses d’ail
  • 1 cuillère à café de sirop d’érable (facultatif)
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1/2 cuillère à café de poivre
    Mélanger le tout dans le mélangeur jusqu’à consistance lisse.

Bonap!

source: naturellementzuzu – crédit photo: naturellementzuzu

Plage, piscine… La baignade nous expose-t-elle au coronavirus ?

Par sophie

Alors qu’Edouard Philippe a annoncé qu’il sera possible de partir en métropole et dans les outre-mer pour les vacances d’été, la question du risque de contamination au CoVid-19 dans l’eau se pose. Pourra-t-on profiter de la mer et de la piscine en toute tranquillité ? Réponses.

Si plus d’une centaine de plages ont rouvert dans l’Hexagone, il faudra attendre encore un peu pour pouvoir profiter de toutes les autres ainsi que des piscines, fermées jusqu’au 2 juin. Mais y a-t-il un risque d’attraper le coronavirus en se baignant ?

Plages : “le risque majeur est lié à la promiscuité”

En ce qui concerne les plages, un avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) publié le 1er mai explique qu’ “aucune donnée de survie et de maintien du caractère infectieux du virus SARS-CoV-2 dans les eaux du milieu naturel n’existe actuellement”. Mais “le risque majeur pour ces sites de baignade est lié à la promiscuité, estime-t-il. Dans le cas des baignades et de leur environnement, c’est le respect strict des mesures générales de distanciation physique préconisées dans le cadre de la crise Covid-19 qui constitue l’élément fondamental et prioritaire de prévention générale.

Le problème n’est donc pas tant l’eau que le nombre de personnes que l’on retrouve dedans. Le HCSP précise que ces mesures doivent être respectées dans les zones de baignade mais aussi tous les lieux autour, notamment “les parkings, les espaces d’accès, les berges et les équipements”.

Le HCSP ajoute néanmoins que “sous l’hypothèse -qui reste à démontrer- de la présence de SARS-CoV-2 infectieux dans les eaux du milieu naturel, une analyse du risque d’infection transmise pourrait éventuellement se justifier pour les eaux à forte pollution fécale”. Il recommande ainsi “de porter une attention particulière, pendant la phase de déconfinement, en augmentant la fréquence de surveillance de la qualité des eaux de baignade en matière de contamination fécale avec, si nécessaire, des mesures de fermeture anticipées pour les sites connus pour leur dégradation lors d’épisodes pluvieux”. Les baignades “sur des sites ne faisant pas l’objet d’un contrôle sanitaire réglementaire” sont déconseillées.

A l’heure actuelle, pour limiter la circulation du virus, la plupart des plages déjà ouvertes interdisent les activités statiques, comme le bronzage.

Piscines : le chlore, un allié de taille ?

Même chose concernant les piscines intérieures ou extérieures : c’est la distanciation physique et les mesures barrières qui vont limiter les risques de transmission. Par ailleurs, le chlore pourrait jouer un rôle dans l’élimination du virus : si “aucune donnée de résistance à la désinfection, spécifique à SARS-CoV-2, n’est disponible pour le moment, les études menées sur le SARS-CoV [épidémie de 2002-2003, NLDR] indiquent que la désinfection par le chlore ou les rayonnements Ultra-Violets est efficace.  Ils sont également inactivés par la chaleur (de l’ordre de 30 minutes à 60°C).

 

Des informations que confirme Christophe Gantzer, directeur adjoint du Laboratoire de chimie physique et microbiologie pour les matériaux et l’environnement (Université de Lorraine/CNRS), à 20 Minutes : dans les piscines traitées au chlore, le risque de contamination est “faible car le chlore rend inactif le virus”. Les rayons UV émis par le soleil inactivent également “assez rapidement le virus”. Et “la température est le paramètre majeur de l’inactivation des virus, quel qu’il soit. Plus la température monte, plus l’inactivation est rapide.

Le protocole sanitaire pour la réouverture des piscines 

Quelles seront les mesures prévues pour la réouverture des piscines ? Le ministère des Sports a prévu un protocole sanitaire strict qu’il testera dans une vingtaine de piscines en France métropolitaine, qui serviront de laboratoires. Selon les informations de France Info, voici ce que contient ce protocole : 

  • Réservation obligatoire d’une ligne à l’avance (en ligne ou à l’accueil) pour une séance d’une heure et demie ;
  • Remise d’un bracelet dont la couleur correspond au créneau horaire choisi, bleu, jaune ou vert ; 
  • Mise en place d’un sens de circulation dans les couloirs des piscines ; 
  • Maintien de la fermeture des vestiaires collectifs ; 
  • Ouverture de cabines individuelles pour se déshabiller et d’autres pour se rhabiller ; 
  • Condamnation d’un casier sur deux et d’une douche sur deux ; 
  • Retrait des sèche-cheveux ; 
  • Lavage des mains obligatoire avant d’utiliser la piscine ; 
  • Entrée dans le bassin par vagues de 12 personnes pour respecter la limite d’un baigneur par deux mètre carrés ; 
  • Maintien de la fermeture des jaccuzzis et pateaugeoires. 

La liste des piscines sélectionnées sera bientôt dévoilée. 

source – crédit photo: pixabay

 
 

Recette: Tarte au chocolat végétalienne sans gluten Easy Peasy, super délicieuse.

Par sophie

Ingrédients:

  • 2 tasses de farine d’amande
  • 1/4 tasse d’huile de coco fondue
  • 3 cuillères à soupe de sirop d’érable
  • 1/2 cuillère à café de sel rose de l’Himalaya
    Remplissage:
  • 1 1/2 tasse de lait de coco en conserve
  • 450g de chocolat noir végétalien haché
  • 1/2 cuillère à café de sel rose de l’Himalaya
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille pure
  • 2 cuillères à café de sirop d’érable (facultatif)
    Garnitures:
  • Fraises biologiques ou toutes autres baies biologiques
  • Feuilles de menthe fraîches
  • Fruit du dragon

Instructions:

Mélanger les ingrédients de la pâte dans un bol, puis les déposer sur un moule à tarte tapissé de papier sulfurisé. Répartissez la pâte uniformément en appuyant sur les bords. Percez quelques trous au centre de la pâte puis faites la cuire pendant 15 min au four à 200 °. Retirez-la et mettez-le de côté.
Remplissage:
Faire chauffer le lait de coco dans une casserole et porter à ébullition douce. Baisser le feu puis ajouter les morceaux de chocolat haché, le sirop d’érable, la vanille, le sel. Mélanger jusqu’à ce que la garniture soit lisse. Versez lentement la garniture sur la pâte. Transférer délicatement la tarte au réfrigérateur et laisser reposer au moins une heure. Une fois que la tarte est fraîche, décorez avec des baies, quelques feuilles de menthe fraîche et copeaux de chocolat, boule de fruit du dragon! Prendre plaisir!

source: naturalzuzu – crédit photo: naturalzuzu

Sortir de la tyrannie de la croissance du PIB pour un avenir, économique et écologique, heureux

Par sophie

Les annonces sur la baisse de la croissance se succèdent, annonciatrices de temps difficiles. Chercher à faire remonter le PIB, est-ce la solution ? De nombreux économistes pensent qu’une telle politique n’a plus aucun sens. L’un d’entre eux, Timothée Parrique, auteur d’une thèse sur la décroissance, nous explique au contraire pourquoi nos dirigeants perdent du temps, crispés sur un modèle dépassé alors que la crise constitue l’opportunité, et peut-être notre dernière chance, d’inventer l’économie dont la planète et nous-mêmes avons besoin.

L’OCDE prévoit moins 5,5 % de croissance pour le 1er trimestre 2020 en France. La dépression qui va peut-être suivre constitue-t-elle une nouvelle base pour créer une économie qui allie impératifs écologiques et bien-être humain ?

Ce qu’il faut faire, ce n’est pas mettre l’économie en pause, c’est la transformer. Profitons de cette phase de récession pour comprendre que le système capitaliste est à bout de souffle. Une économie centrée sur la croissance n’est pas écologiquement soutenable, que ce soit en termes de consommation de ressources naturelles ou d’impacts environnementaux.  L’opportunité, c’est qu’effectivement, la pandémie nous permette de nous réveiller, et de comprendre que la santé sociale et écologique devrait passer avant la croissance du PIB. C’est l’idée de la post-croissance.

Renoncer aux objectifs écologiques pour doper le PIB, même temporairement, ce n’est donc pas la bonne voie à emprunter ?

Ce serait une grave erreur. Posons-nous la question : pourquoi vouloir grossir l’économie ? Empiriquement, cela augmente les inégalités, ça ne réduit pas la pauvreté, et ça n’augmente pas non plus le bien-être. On n’est pas plus heureux lorsqu’on passe de l’iPhone 8 à l’iPhone 10. Au contraire, le consumérisme à outrance poussé par la publicité a pour conséquence le culte du matérialisme qui n’engendre pas le bonheur mais la jalousie et la frustration. Quant à l’emploi, on peut très bien en créer sans croissance, par exemple à travers la réduction du temps de travail. Alors si en plus, ça détruit l’environnement – à quoi bon. La croissance économique, ce n’est pas du développement, c’est de l’obésité.   

Si le PIB est dépassé, quel indicateur nouveau pourrions-nous alors prendre comme étalon ?

Depuis la loi Sas de 2015, le gouvernement doit évaluer ses politiques publiques avec 10 indicateurs sociaux et environnementaux, et cela tous les ans. Est-ce vraiment pris en compte ? On ne dirait pas. Peut-être devrions-nous nous inspirer d’autres pays comme le Bhoutan et son « Bonheur National Brut » ou la Nouvelle-Zélande, qui l’année dernière a annoncé la mise en place d’un « budget bien-être. ». La moindre des choses à faire, ce serait de soustraire les coûts de la croissance du calcul du PIB, mais même cela n’est pas fait. Les indicateurs sont là, il y en a des dizaines, et cela depuis les années 1970. Maintenant, il ne reste plus qu’à les utiliser.

Pourquoi les indicateurs différents du PIB, comme l’indice de développement humain (IDH), n’ont-ils jamais été utilisés ?

Certains parlent de problèmes méthodologiques, de complexité et d’ignorance. Il y a aussi les habitudes, qui sont difficiles à changer. Le PIB est devenu un indicateur clé pour les comparaisons internationales ; difficile pour un pays tout seul d’abandonner un cadre de comptabilité nationale internationalisée depuis 1953 ! Il y a aussi autre chose : si la croissance est un vecteur d’inégalité, une réalité empirique bien montrée par Thomas Piketty, cela veut dire que certains acteurs ont intérêt à défendre la machine à croissance. Le pire, c’est que ce désir de croissance est devenu une sorte d’idéologie : la croissance, c’est bien. Ce sens commun est difficile à déconstruire, cela nécessiterait une « décolonisation de l’imaginaire », comme disent les partisans de la décroissance. Le mouvement est en marche car on en parle de plus en plus – mais il faudrait accélérer car le sablier climatique, lui ne nous attends pas. 

L’effort à faire du côté du consommateur, on le sait, c’est la sobriété. Nous avons tous commencé à devenir sobres pendant le confinement. Quels comportements de consommateurs devrions-nous garder de cette période ?

Prendre moins sa voiture, beaucoup moins l’avion, télé-travailler au moins une partie de la semaine, manger moins de viande, passer aux énergies propres : ce sont de petits changements qui sont bons pour la planète, la santé et le porte-monnaie. Vivre plus lentement, passer plus de temps avec ses proches, la « simplicité volontaire » en un mot, cela peut devenir une source d’épanouissement.  Cela est nécessaire mais pas suffisant : c’est la manière de produire qui doit changer, sous l’impulsion de politiques publiques, par exemple pour soutenir le développement de l’Économie Sociale et Solidaire. Et pour certaines activités de production les plus polluantes, il faudrait un « confinement climatique », une décroissance organisée et maitrisée des secteurs néfastes.

Justement, alors que l’État distribue des aides aux secteurs aérien et automobile, quelles contreparties devrait-il exiger ?

Il faut au minimum subordonner les aides à une baisse des émissions carbone. France Stratégie estime une « valeur sociale du carbone » à 250 euros la tonne à l’horizon 2030. Si nous accordons des aides publiques, il faudrait les adosser à un engagement précis de réduction carbone. La priorité ne devrait pas être le rafistolage d’un système obsolète, ce devrait être d’investir dans l’économie de demain – une économie à échelle humaine en harmonie avec la nature qui l’entoure.

Comment expliquer que le secteur financier ne s’empare pas de ces nouveaux investissements ?

Les marchés financiers maximisent le retour sur investissement. Ils regardent les taux de profit les plus hauts. Le problème, c’est que ces taux, dans l’Économie Sociale et Solidaire, sont faibles. Donc, les innovations sociales et écologiques se retrouvent à sec. Aujourd’hui encore, investir dans l’automobile rapporte plus à court terme. Et même si cela nous mène à la catastrophe, ceux qui prennent ces décisions savent qu’ils sont également les plus protégés par rapport à ce qui nous attend. La solution : mobiliser l’épargne privée en régulant la finance, par exemple avec des critères plus stricts d’ « Investissement Socialement Responsable ». Mais surtout, mobilisons l’investissement public. Nous le faisons déjà, mais nous le faisons mal car les liquidés que les plans de relance mettent sur la table bénéficient aux secteurs que l’on voudrait voir disparaitre. Ce qu’il faut, c’est flécher l’investissement en fonction d’objectifs sociaux et environnementaux, en oubliant ce vieil indicateur qu’est le PIB.

Les aides proposées par le gouvernement aboutiront-elles, sans qu’on le dise encore, à mettre en place un revenu universel de base ?

En tant que solution d’urgence, pourquoi pas. Le problème, c’est qu’on risque de renforcer l’économie traditionnelle et que beaucoup de ces revenus seront captés par des secteurs néfastes. Personnellement, je préfère l’idée d’un « Universal Basic Services » : garantir un accès gratuit à un panier de biens comme le transport de proximité, le logement, où les télécommunications. Ou sinon, on pourrait aussi donner un revenu de base en monnaie complémentaires, ce qui permettrait à la fois de réduire son coût pour l’État, de stimuler l’Économie Sociale et Solidaire, et de démocratiser l’économie – c’est la proposition d’une « Dotation Inconditionnelle d’Autonomie ». Allions le social et l’écologique : plus que d’un revenu de base, nous avons besoin d’un « revenu de transition écologique » qui permettrait à tous de satisfaire leurs besoins sans mettre en péril la planète. 

Propos recueillis par Sophie Noucher

source – crédit photo: YAB

Recette: Poulet Margherita

Par sophie

Ingrédients pour 4:

  • 4 blancs de poulet fermier
  • sel et poivre au goût
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café de poudre d’ail
  • 1 cuillère à café d’assaisonnement italien (OU ½ cuillère à café d’origan séché + ¼ cuillère à café de basilic séché + ¼ cuillère à café de thym séché)
  • 4 tranches de fromage mozzarella
  • ½ tasse de pesto au basilic 
  • ½ tasse de tomates cerises, coupées en deux
  • 1 cuillère à soupe de jus de citron frais
  • ¼ tasse de feuilles de basilic tassées, tranchées très finement
  • poivre noir concassé

Instructions:

Simplissime!

Faites revenir vos blancs de poulet à feu vif dans l’huile d’olive avec la poudre d’ail quelques minutes de chaque côté puis réduisez le feu.

Placez vos tranches de mozzarella sur chaque blanc de poulet, laissez fondre…

Rajoutez le pesto, les tomates cerises, le basilic frais, le sel et poivre au goût.

Quand vous servez sur assiette, pressez un demi citron sur chaque blanc de poulet et…
Profitez ❤️

Accompagnez de ce que vous voulez! Tout est top avec! Riz, pâtes, frites, salade!

Bon ap!

 

source: @ cremedelacrumb1 – Librement traduit de l’anglais par JDBN – crédit photo: @ Healthy.foodyss

Le masque peut abîmer votre peau, voici comment éviter ces irritations

Par sophie

D’après le HuffPost:

Les masques FFP2 et chirurgicaux sont si opaques et serrés que la peau en-dessous absorbe tout ce que l’on respire. Résultat: la peau se dessèche, de l’acné ou de l’eczéma peuvent apparaître.

MASQUE – Pour éviter de contaminer les autres, les masques de protection sont conseillés dans les lieux publics en France; ils sont même obligatoires dans les transports en commun et dans certains commerces.Mais bien que le port de cette protection soit un geste barrière non négligeable, il peut avoir des effets négatifs. “Les frottements des élastiques et de la matière au niveau du bas du visage et beaucoup au niveau du nez provoquent des irritations”, précise au Huffpost LIFE, Flora Fischer, médecin spécialiste en dermatologie et vénéréologie.

Ces protections sont en effet très opaques, notamment les masques FFP2 et chirurgicaux. “Tout ce qu’on respire reste dans la partie basse du visage et est absorbé par la peau. Le dioxyde de carbone nous retombe sur la peau et elle ne respire pas”, renchérit Flora Fischer. C’est de cette manière que des soucis de peau peuvent subvenir, notamment chez les personnes sujettes aux problèmes cutanés.

Si vous avez une peau grasse

Ces derniers temps, “la recrudescence d’acné due au port de masque est quand même importante”, confie la médecin. Pour tenter de réduire au maximum ce problème de peau, Flora Fischer conseille d’adopter une nouvelle routine. Dans un premier temps, il va falloir apprendre à ne pas se maquiller sous le masque.

Avant puis après être sorti en se protégeant, de nouvelles habitudes doivent aussi être prises. “Il faut absolument utiliser des produits pour peau grasse, des gels lavants ou des mousses nettoyantes. Ces produits sont à appliquer matin et soir avant et après avoir porté un masque. Ensuite, le matin ou le soir pensez à mettre une crème un peu matifiante”, conseille Flora Fischer.

Si vous avez une peau sèche

Cette humidité constante sous le masque peut amener la peau à se dessécher. Dans ce cas-là, il est possible de voir apparaître de l’eczéma ou de la rosacée. Encore une fois, la médecin conseille de réaliser une nouvelle routine pour diminuer au mieux les effets désagréables du port du masque.

“On peut conseiller à ces personnes de mettre des crèmes barrière, c’est ce que l’on utilise chez les patients atopiques pour éviter le contact avec les choses qui peuvent aggraver ou favoriser leur eczéma”, détaille Flora Fischer.

Dans tous les cas, pour éviter ces effets néfastes sur la peau, le grand public peut se tourner vers les masques en coton. Ils sont moins serrés et plus doux.

source – crédit photo: pixabay

 
 

4 astuces pour éviter la buée sur vos lunettes avec le masque

Par sophie
Le HuffPost
Pour les porteurs de lunettes, le masque, qui va devenir obligatoire dans certaines situations lors du déconfinement, pose un problème de taille: la buée.
 

Bien se laver les mains avant de l’enfiler, faire attention à recouvrir le nez et la bouche, éviter de le toucher, l’enlever avec précaution sans mettre les mains sur le visage… Des masques pour lutter contre la propagation du coronavirus sont en vente dans les supermarchés dès ce lundi 4 avril et les consignes pour que son port soit efficace sont connues. Mais pour les porteurs de lunettes de vue, un problème se pose parfois dès la première expiration: la buée.

Par un effet de condensation, l’air chaud expiré par le nez ou la bouche vient se poser sur les verres, plus froids, ce qui forme de la buée sur les lunettes. Pour éviter ce phénomène, plusieurs astuces existent.

  • Laver les lunettes à l’eau savonneuse

L’une d’entre elles a été donnée en 2011 par des scientifiques dans un article publié dans les Annales du Royal College of Surgeons of England. Celle-ci consiste à laver ses lunettes au préalable avec de l’eau savonneuse, de les secouer puis de les laisser sécher à l’air libre ou avec un mouchoir doux. Ce lavage au savon permet en fait de laisser une fine couche sur l’ensemble du verre qui devrait empêcher les molécules d’eau de produire de la buée, celles-ci se répartissant alors “uniformément en une couche transparente”. Cette technique ne fonctionnera pas toute la journée mais devrait faire l’affaire pendant quelques heures.

  • Placer un mouchoir entre le masque et la peau

Autre astuce, celle de placer un mouchoir entre le masque et la peau. Comme le montre ce médecin dans la vidéo ci-dessous, il suffit de plier un mouchoir et de le placer entre le haut du masque, sur l’arrête du nez, et la peau. Le mouchoir ainsi positionné absorbe l’humidité de l’air expiré et la buée ne se forme pas.

  • Rabattre la partie supérieure du masque

Une autre technique consiste à rabattre la partie supérieure de son masque. Pour ce faire, et si le haut de votre masque est suffisamment lâche, il suffit de plier le quart supérieur avant de le porter. C’est en tout cas ce que conseille le département de la police métropolitaine de Tokyo, et ce que vous pouvez voir dans la vidéo japonaise ci-dessous. Cette astuce fonctionne bien entendu uniquement pour les masques en tissu et assez grands, car elle réduit de fait la taille de ceux-ci, ce qui peut nuire à son fonctionnement.

  • “Pince mi”

Pour pallier le problème de la buée sur les lunettes, une entreprise de tôlerie française, SMG, a développé un accessoire en inox à ajouter aux masques: le “Pince mi”.

Comme le rapporte France 3 Hauts-de-France, cette petite pièce à mémoire de forme permet de pincer le haut du masque, qui s’adapte alors parfaitement au nez. Ainsi, l’air expiré ne s’évacue plus uniquement par le haut du masque. L’entreprise compte produire 150 à 300.000 unités par jour afin de répondre à la demande.

source – crédit photo: CHESIIRECAT VIA GETTY IMAGES
 
 

POURQUOI TROP PENSER REND MANIPULABLE – Protégez votre mental de l’emprise – Christel PETITCOLLIN

Par sophie

A l’ère de Me too, du confinement, les manipulateurs n’ont jamais autant été démasqués. Mais pour autant, on a pas les atouts pour s’en débarrasser de façon évidente.

Ce livre, sorti en 2017 est totalement d’actualité et vous aidera certainement à y voir plus clair et à faire le ménage autour de vous si vous êtes empêtré dans une relation toxique.

“Aux côtés des victimes de manipulation mentale depuis plus de vingt ans, j’ai pu décrypter la personnalité des manipulateurs, celles de leurs victimes et aussi étudier les composantes du lien étrange qui les relie. J’en suis arrivée à la conclusion surprenante que plus on est intelligent, plus on est manipulable. Le paradoxe n’est qu’apparent : une personne intelligente cherche à comprendre, essaie d’intégrer le point de vue de l’autre, veut trouver un terrain d’entente et refuse de se décourager. Or un manipulateur ment, nie la réalité et crée délibérément les conflits dont il se nourrit. Pire, le manipulateur vous ligote dans vos valeurs humanistes et les détourne à son profit.” Christel PETITCOLLIN

Ce livre donne des clés concrètes pour comprendre comment les manipulateurs utilisent votre propre toile d’araignée mentale pour y tisser leur piège car vous avez mieux à faire que d’être leur proie. 

LE LIVRE:

Christel PETITCOLLIN est conseil et formatrice en communication et développement personnel, conférencière et écrivain. Spécialiste de la manipulation mentale et de la sur efficience mentale, elle étudie ces thématiques depuis plus de 20 ans. 

Elle est l’auteure des best-sellers Je pense trop et Je pense mieux traduits en plusieurs langues:

Pour aller encore plus loin sur le même thème, vous pouvez aussi vous procurer ses ouvrages: Échapper aux manipulateurs : Les solutions existent, Victime, bourreau ou sauveur : comment sortir du piège ?. 

source: JDBN – crédit photo: capture couv

Un poulpe des abysses observé pour la première fois à près de 7000 mètres de profondeur

Par sophie

Jamais céphalopode n’avait été aperçu à de telles profondeurs, selon une étude parue fin mai dans Marine Biology.

On les surnomme abusivement “pieuvres Dumbo” en raison de leurs deux nageoires en forme d’oreilles et de leurs tentacules aux faux airs de pattes d’éléphants. Les Grimpoteuthis font partie des octopodes les plus rares des fonds marins. Pour la première fois, un spécimen a été observé pendant quelques minutes à 6957 mètres, d’après une étude parue le 26 mai dans la revue internationale Marine Biology. Jamais céphalopode n’avait été aperçu à une telle profondeur.

C’était en avril 2019, dans la fosse de Java (océan Indien), dans le cadre de l’expédition Five Deeps, une aventure qui a conduit explorateurs, scientifiques et ingénieurs à explorer les points les plus profonds des cinq océans de la planète entre 2018 et 2019. Une première pieuvre cirrate Grimpoteuthis a été débusquée à 5760 m, puis une deuxième à 6957 m, prolongeant ainsi de 1812 m“le record de ces mollusques”, écrivent les chercheurs.

Un spécimen de Grimpoteuthis observé à 5760 m. Température : 1,34 °C. ATLANTIC PRODUCTIONS FOR DISCOVERY CHANNEL.

Comment mener pareilles observations sous-marines ? Grâce à trois atterrisseurs aquatiques (baptisés Skaff, Flere et Closp) flanqués de caméras HD, de lampes, de capteurs et de maquereaux en guise d’appâts. Des intrus high-tech qui n’ont visiblement pas perturbé ces flegmatiques Dumbo des abysses, très occupés à “butiner” le plancher océanique.

source – crédit photo: geo.fr

Découvrir la parentalité positive – Mitsiko MILLER

Par sophie

Découvrir la parentalité positive

Pour être un parent du cœur

Mitsiko MILLER Préface d’Isabelle FILLIOZAT

« Les enfants crisent, les conjoints craquent et sortent de la relation. Nous mesurons l’impact de la mondialisation sur nos émotions et nos relations. Mitsiko Miller explore le pourquoi et nous livre le comment avec beaucoup d’astuces concrètes et d’exercices. » Isabelle Filliozat

Quelles compétences souhaitons-nous que nos jeunes développent ? Comment les accompagner dans leur épanouissement et comment créer un environnement fertile leur permettant de grandir avec cœur et conscience ?

La parentalité est un parcours aussi enrichissant qu’éprouvant. Alors que nos enfants grandissent, nous grandissons nous aussi, dans la conscience de ce qui nous importe en tant que parents et citoyens.

Avec la parentalité positive, une pratique éducative en plein essor qui se situe dans un juste équilibre entre l’autorité et la permissivité, nous marchons petit à petit vers un amour inconditionnel, un lâcher-prise et une transformation de nos idées reçues, de notre colère et de notre culpabilité. Ainsi, nous cultivons une relation riche avec nous- mêmes, mais également avec notre partenaire, nos enfants, notre communauté et le monde tout entier.

LE LIVRE: 

Mitsiko MILLER est coach professionnelle certifiée et formatrice en communication collaborative. Elle cumule près de quinze ans d’expérience en soutien au développement personnel et offre des outils précieux pour intégrer la communication consciente, la collaboration et le mieux-être dans tous les domaines.

source: JDBN – crédit photo: montage JDBN

Maman est autiste, et elle déchire ! Sandrine Gaouenn

Par sophie

Etre femme, mère et autiste au quotidien Sandrine Gaouenn
Préface de Fabienne CAZALIS

« J’ai été diagnostiquée autiste asperger et Haut Potentiel à 39 ans ! »

©Elrina O’ brien de la page “Les colporteurs de rêves”

Ce livre original décrit un parcours de vie atypique, et un diagnostic tardif d’autisme qui bouleverse la vie d’une femme. En quoi le fait de découvrir que l’on est autiste à l’âge adulte impacte-t-il les différents domaines de la vie courante (couple, parentalité, travail…) ? Comment vivre avec cette condition handicapante parfois invisible encore trop méconnue ? Pourquoi de plus en plus d’adultes demandent-ils à être diagnostiqués ? Sont-ils à la recherche de mots justes décrivant leur condition et leur souffrance ?

Des bulles de vie ponctuent le récit et décrivent, parfois avec humour, les situations du quotidien de Sandrine : au supermarché, chez le coiffeur, une journée de travail, être maman, qu’en pensent les enfants ?, la vie de couple, etc.

Une vision positive et concrète, loin des clichés habituels de l’autisme – l’auteure a développé des aptitudes « extraordinaires » comme la synesthésie musicale.

LE LIVRE: 

Sandrine Gaouenn, 45 ans, est mère de quatre enfants. Après un parcours chaotique, elle est diagnostiquée autiste asperger et Haut Potentiel à 39 ans. Musicienne synesthète, passionnée de photographie et d’écriture, actuellement en reconversion pour transmettre par ces dons, elle choisit de témoigner pour informer et sensibiliser.

source: JDBN – crédit photo: montage JDBN

 

Coronavirus : Voici ce qui se passe dans le monde du sport en mai 2020

Par sophie

Le coronavirus a mis une sacré pagaille dans le monde des sports, c’est le moins qu’on puisse dire. Toutefois, les choses commencent à bouger et, pour certains athlètes, c’est bientôt l’heure de rattaquer. Ils peuvent commencer à se préparer pour la reprise et enfiler de nouveau leurs crampons ou enfourcher leur monture. Voici les dernières nouvelles sur différentes compétitions de sport dans le monde entier.

Les courses hippiques de Woodbine reprennent

Les courses de chevaux seront de retour à l’hippodrome de Woodbine à Toronto, mais sans fans. La saison des courses de pur-sang, qui avait vu sa reprise reportée en raison de la pandémie, reprendra le 6 juin. Les courses de harnais, suspendues en mars, doivent reprendre le 5 juin au Woodbine Mohawk Park.

Mark Casse, l’un des meilleurs entraîneurs d’Amérique du Nord, estime que cette réouverture est cruciale : “Nous avons de nombreux chevaux que nous avons ciblés pour cette compétition et qui n’ont rien fait depuis deux mois”, a-t-il déclaré. Et il a ajouté : “Mais c’est encore plus important pour les propriétaires et les entraîneurs qui sont là depuis décembre et qui n’ont pas pu courir”.

Casse a remporté les Preakness et Belmont Stakes ainsi que cinq courses de la Breeders’ Cup. Il a été nommé meilleur entraîneur de pur-sang du Canada à onze reprises, ce qui constitue un succès sans précédent.

La Bundesliga fait son retour en Allemagne

La saison de football de la Bundesliga allemande a repris ce samedi après une interruption de deux mois provoquée par la pandémie de coronavirus. Le derby de la Ruhr entre le Borussia Dortmund et Schalke a débuté dans un stade vide, tous les matchs ayant été disputés dans des conditions d’hygiène strictes, selon les instructions de la fédération.

Les appels et les cris du personnel d’encadrement et des joueurs, ainsi que le bruit sourd du ballon frappé, ont résonné dans les tribunes, pour la plupart désertes. Mais tout n’était pas si chaotique car, en effet, les fans ont profité des paris mobiles gratuits non seulement pour suivre la rencontre mais aussi pour y apporter beaucoup plus d’intérêt, même en restant chez eux, ce qui a valu à cette reprise un entrain tout particulier de la part des supporters.

Dans le stade, le personnel d’encadrement et les joueurs qui n’ont pas participé au match portaient des masques sur les bancs de touche. Les remplaçants prenaient place dans les tribunes, plutôt qu’à côté des terrains comme d’habitude, tandis que les ballons et les sièges étaient désinfectés.

Les Jeux Olympiques de Tokyo reportés

Le président de l’Organisation Mondiale de la Santé a déclaré ce samedi qu’il ne sera pas facile de garantir la sécurité des participants aux Jeux Olympiques de Tokyo l’année prochaine, même après la plus grosse vague de la pandémie.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Comité International Olympique (CIO), le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a appelé à “l’unité nationale et à la solidarité mondiale” pour lutter contre l’épidémie de coronavirus avant les Jeux Olympiques.

La cérémonie d’ouverture des Jeux d’été devrait désormais se dérouler le 23 juillet 2021, après que le CIO et les organisateurs au Japon ont utilisé les conseils de l’OMS en mars avant de convenir d’un report d’un an pour les JO. Les Jeux, reportés cette année, devraient faire venir au Japon des athlètes de plus de 200 pays.

Le GP belge : une reprise sans fans

Le Grand Prix de Belgique peut se dérouler à sa date initiale du mois d’août, mais sans fans, ont déclaré vendredi les autorités locales de la région de Wallonie.

Après que la Belgique a interdit le mois dernier toutes les manifestations de masse dans le pays jusqu’au 31 août en raison de la pandémie de coronavirus, la course de Formule 1 prévue du 28 au 30 août sur le circuit de Spa-Francorchamps a été menacée et les organisateurs ont suspendu la vente des billets.

Deux jours après que le gouvernement belge a autorisé la reprise des entraînements à partir de la semaine prochaine, M. Di Rupo a déclaré que la piste rouvrira pour la pratique professionnelle exclusivement, à partir du 18 mai. Les organisateurs doivent maintenant signer un accord avec Liberty Media, propriétaire du groupe de Formule 1, pour que la course ait effectivement lieu.

source: JDBN – crédit photo: images.pexels.com

❌