FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Champignons : 11 conseils pratiques et utiles pour réussir sa cueillette en forêt

Par Agence de Presse

Avis aux adeptes de la cueillette : l’automne 2021 est là, et avec lui, les plus belles espèces de champignons refont surface. Avant de repartir dans vos coins habituels, l’Office national des forêts (ONF) vous délivre quelques conseils pour allier votre activité automnale préférée au respect de la forêt !

Craquement des feuilles, changement de couleurs, balades fraîches en forêt… Autant de raisons pour lesquelles l’automne séduit les français. Parmi elles, on retrouve aussi la fameuse cueillette des champignons : une activité dont le succès n’est plus à prouver, mais qu’il faut pratiquer avec modération. Les mycologues de l’ONF vous rappellent quelques bonnes pratiques dans cette vidéo ci-dessous.

Peut-on cueillir en forêt publique ?

La cueillette des champignons est autorisée en forêt domaniale (appartenant à l’État) si elle reste dans le cadre d’une consommation familiale et si les prélèvements sont raisonnables, c’est-à-dire qu’ils n’excèdent pas 5 litres par personne et par jour (sauf réglementation locale contraire).

Elle doit être modérée, car en principe, une autorisation préalable du propriétaire est nécessaire (article 547 du Code civil). En effet, toutes les forêts publiques ont un propriétaire, qu’il s’agisse d’un Etat, une région, un département ou une commune. Et dans les forêts privées ? Cliquez ici pour plus d’informations !

De plus, les cueillettes excessives peuvent menacer des espèces, même courantes comme le muguet ou les jonquilles. Certaines baies et quelques champignons peuvent être toxiques. Certaines plantes rares sont également protégées.

Quelques conseils pour ramasser des champignons

Voici les conseils du réseau naturaliste mycologie de l’ONF ! Avant de partir en forêt à la recherche de bons champignons :

#1 Informez vos proches de votre destination. Tous les ans, les secours doivent être déclenchés pour rechercher des cueilleurs de champignons égarés.

#2 Equipez-vous d’un panier. Les champignons sont fragiles et pourraient s’abîmer et s’écraser s’ils sont transportés dans un sac plastique.

#3 Se renseigner sur le lieu de cueillette. Bien vérifier que vous avez l’autorisation de ramassage et quelles sont les quantités maximums autorisées.

#4 Cueillez des champignons de taille adulte et en bon état. Laissez sur place les plus petite ainsi que les vieux ou ceux qui sont abîmés, qui ont subi le gel.

#5 Contrairement aux idées reçues, il faut arracher le champignon en entier, et non le couper. Le pied du champignon contient d’importantes informations (feutre mycélien, forme de la base du pied, morceaux de bois, couleur…) qui permettent son identification.

#6 Respectez l’humus ! Il s’agit de la couche de terre à la surface, d’environ dix centimètres de profondeur, qui est essentielle à la vie du champignon. N’enlevez pas de grosses mottes en prenant un champignon, ne retournez pas la terre autour…

#7 Séparez les espèces connues de celles que vous ne connaissez pas. Mieux vaut éviter de cueillir les champignons que vous ne connaissez pas.

#8 Laissez sur places les champignons non comestibles, sans les abîmer.

#9 Triez votre panier à la lumière et vérifiez votre récolte.

#10 N’utilisez pas d’application sur téléphone pour identifier vos champignons. Cette méthode très déconseillée est à l’origine de nombreuses intoxications, ces applications donnant très souvent des résultats faux.

#11 Dernier conseil et non des moindres : si vous ne savez pas si un champignon est comestible ou non, demandez l’avis d’un spécialiste, pharmacien ou mycologue, pour l’identifier. Avec près de 30 000 espèces en France, nous vous incitons à la plus grande prudence.

(ETX Daily Up)

Ne jetez plus les pieds de champignons : 4 astuces cuisine contre le gâchis

Par Agence de Presse

C’est la saison de la cueillette aux champignons ! Et quand on passe en cuisine, on a coutume de n’accommoder que les chapeaux et de jeter les pieds à la poubelle (surtout pour les champignons de Paris !). Parce que rien ne se perd, tout se transforme, voici comment ne plus jamais faire de gâchis ! 

En farce

Cyril Lignac propose de recycler les pieds de champignons de Paris dans une farce à base de viande hachée. On tapisse l’intérieur des chapeaux avant de les passer au four. 

En bouillon

Après avoir ôté bien sûr la terre en dessous des pieds, on peut tout à fait faire mijoter un bouillon à base de toutes les parures des champignons. Si vous avez l’habitude de les éplucher, c’est l’occasion de les recycler. On ajoute de l’échalote, de l’ail, du thym, un peu de vin blanc, du beurre et de l’eau afin d’obtenir un liquide aromatique qui peut servir de multiples manières : mouiller un risotto, pocher un poisson ou des légumes… Et si vous revenez de la cueillette, rien ne vous empêche de mélanger les différentes espèces pour plus de goût.

Royal champignons, Parisian champignons set, on black wooden table background
Image: Chatham172, Shutterstock

En poêlée

Dans son livre « Naturellement libre », le chef Romain Meder, qui met en scène la cuisine zéro-déchet inspirée par le concept de « naturalité » du grand chef Alain Ducasse, propose de faire revenir le mélange de champignons (entiers donc !) de son choix dans une cocotte avec du beurre et de l’ail. Le cuisinier y ajoute des morceaux de pain sans la croûte avant de déglacer au vin rouge. On obtient un mélange bien lié sur lequel on râpe la croûte du pain restant. Zéro déchet on vous dit ! 

En velouté

On fait revenir les pieds de champignons dans une poêle beurrée avec de l’échalote. Lorsqu’ils sont dorés, on prépare un bouillon à base de poireau, avec un cube de légumes ou de volailles. On porte à ébullition la casserole remplie d’eau à hauteur. On assaisonne de poivre. Et quand c’est prêt, on délaye de crème liquide. 

(ETX Daily Up)

❌