FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 28 novembre 2021Vos flux RSS

Une nouvelle chapelle pour le Cours Charlier (Nantes)

Par Summorum Pontificum
Une nouvelle chapelle pour le Cours Charlier (Nantes)
Fondé en 2000 par un groupe de parents, le Cours Charlier à Nantes est un établissement pour garçons de la maternelle à la 3ème qui compte aujourd’hui 180 élèves. L’aumônerie est assurée Lire la suite ...

À partir d’avant-hierVos flux RSS

La messe traditionnelle à Valence et Montélimar

Par Summorum Pontificum
La messe traditionnelle à Valence et Montélimar
Depuis 2001, des prêtres de la Fraternité Saint-Pierre desservent le diocèse de Valence : Montélimar (à la suite notamment de l’abbé Bryan Houghton), Rochegude (à la suite Lire la suite ...

Le cardinal Müller célèbre à l’Abbaye bénédictine de Cleer Creak

Par Jean-Marie Vaas
Le cardinal Müller célèbre à l’Abbaye bénédictine de Cleer Creak
Le 7 novembre dernier, le cardinal Müller, préfet émérite de la Congrégation pour la doctrine de la foi, a célébré une messe pontificale à l’Abbaye bénédictine de Cleer Creak, située Lire la suite ...

Lot : des « écuroducs » installés pour préserver les écureuils des collisions sur la route

Par Maëlle Benisty

La collision sur les routes est l’un des principaux facteurs de mortalité de l’écureuil roux. Pour préserver cette espèce, des infrastructures aériennes baptisées « écuroducs » sont mises en place cette semaine sur deux routes, dans le Lot, à l’initiative de la Ligue de Protection des Oiseaux.

S’ils sont habitués à déambuler en forêt, les écureuils arrivent parfois en bordure d’axes routiers et n’ont d’autre choix que de s’y aventurer pour poursuivre leur chemin. Dans le Lot, la Ligue de Protection des Oiseaux a identifié deux routes départementales particulièrement à risque pour ces rongeurs. L’association de préservation de la faune sauvage a décidé d’y déployer des passerelles aériennes baptisées « écuroducs », rapporte 20 Minutes.

« Les écureuils roux ont besoin de beaucoup se déplacer. Lorsqu’ils grandissent, les petits sont expulsés du territoire par leurs parents et doivent explorer d’autres sites. Or, leur habitat est fragmenté par la présence des routes, des milieux ouverts où ils sont à découvert, d’où l’intérêt d’installer ces dispositifs ».

Stéphanie Plaga-Lemanski, en charge du projet pour la LPO. Source : 20 Minute

Installées par l’association Cohab’, ces passerelles prennent la forme d’une corde tendue entre deux arbres à plus de 6,50 mètres de haut. Plus précisément, il s’agit d’un fil de 33 millimètres de diamètres, semblable à ceux utilisés pour le saut à l’élastique. Le dispositif comprend également des mangeoires pour inciter les écureuils à emprunter ce passage. « Nous enduisons aussi l’écuroduc d’huile de noix, ce qui sent très fort, les attire et permet de recréer une continuité écologique », indique à 20 Minutes Maëlle Kermabon, cofondatrice de Cohab’.

Des équipements spécialisés sont par ailleurs disposés pour recueillir des données sur le fonctionnement du système, son positionnement et son efficacité afin d’assurer un suivi des installations.

D’autres « écuroducs » ont déjà été implantés par Cohab’ en Meurthe-et-Moselle, dans l’Hérault et dans l’Aude. « Nous nous sommes aperçus que cette problématique était de plus en plus récurrente, que nous empiétons de plus en plus sur le domaine sauvage des animaux », avance Maëlle Kermabon à 20 Minutes.

Ces « écuroducs » contribuent au maintien de la biodiversité en protégeant les écureuils, mais aussi des petits mammifères comme la genette.

Comment faire ses courses en vrac en respectant les règles d’hygiène ?

Par Agence de Presse

Acheter en vrac oui, mais pas n’importe comment ! Si vous avez l’habitude de faire vos emplettes en choisissant des produits présentés sans emballage, quelques réflexes sont encore à prendre pour s’assurer une consommation sans danger.

Qu’est-ce qu’un produit en vrac ?

« C’est un produit présenté sans emballage, en quantité choisie par le consommateur, dans des contenants réemployables ou réutilisables », selon la loi Anti Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC). Ce geste « zéro déchet » s’étendra sur 20 % de tous les magasins de plus de 400 mètres carrés d’ici 2030. Avec l’essor de ce mode de consommation, l’Agence Nationale Sécurité Sanitaire Alimentaire Nationale (Anses) publie une série de recommandations à destination des industriels et consommateurs. Alors, comment consommer en vrac en toute sécurité ?

Photo : Shutterstock

Vente en vrac : attention à l’hygiène

Quelle est la durée de vie d’un produit vendu en vrac ?

L’organisme gouvernemental soulève des interrogations quant aux informations transmises par les distributeurs sur les aliments en vrac. « Les mentions de durée de conservation (DLC ou DDM) du produit, leur mode d’emploi (modalités de conservation après achat, préparation, cuisson, ou utilisation) ou encore les informations d’identification des lots facilitant les procédures de rappels de produits ne sont pas indiquées sur les produits vendus en vrac en libre-service ». L’agence alerte sur ce manque d’informations qui pourraient mener à « des pratiques porteuses de risques ».

Photo : Shutterstock

Quels matériels ?

Les mesures d’hygiène sont également pointées du doigt. L’agence nationale de santé « recommande aux distributeurs d’appliquer des pratiques d’hygiène adaptées à la vente en vrac ». Cela concerne le matériel mis à disposition des clients (pinces ou pelles) ainsi que « les conditions de conservation des produits ou encore l’utilisation de mobiliers adaptés à la vente en vrac. »

Acheter en vrac nécessite une certaine organisation de la part du consommateur. « Lors de l’achat, le consommateur doit respecter certaines règles pour éviter les intoxications au moment de la préparation, de la cuisson ou de la conservation des aliments », souligne l’Anses. À savoir des contenants propres et adaptés au produit.

Photo : Shutterstock

Produits à bannir de la vente en vrac

« Tout produit de consommation courante peut être vendu en vrac, sauf exception dûment justifié par des raisons de santé publique », informe le code de la consommation. Selon l’Anses, certains produits ne devraient pas être mis à la vente en vrac. En ligne de mire, les produits d’hygiène, tels que la lessive, les couches de bébés ou encore les détergents qui contiennent des substances chimiques dangereuses. Cette liste est non exhaustive et peut être rallongée par l’Anses dans le futur.

Des conseils simples, pratiques et essentiels pour éviter les mauvaises surprises…

(ETX Daily Up)

La France rémunère les agriculteurs qui agissent en faveur de l’environnement

Par Agence de Presse

Alors que la nouvelle Politique agricole commune vient d’être votée au Parlement européen, il existe déjà des initiatives locales pour aider, via des subventions, des agriculteurs à effectuer leur transition écologique. Ces expérimentations, qui se feront sur les cinq prochaines années, visent l’amélioration de la qualité de l’eau ou encore l’arrêt des produits phytosanitaires.

Les appels à initiatives fleurissent partout en France pour rémunérer les efforts des agriculteurs impliqués dans la transition écologique. De Besançon à Carcassonne en passant par Villentrois-Faverolles-en-Berry, des centaines d’exploitants agricoles seront payées pour leurs « services environnementaux ». 

Lundi 15 novembre, l’Agence de l’eau a annoncé financer l’un de ces grands projets sur le bassin Rhône-Méditerranée avec une enveloppe de 40,2 millions d’euros d’aides pour les 5 prochaines années. L’objectif étant de « créer et entretenir des infrastructures agro-écologiques comme les haies, les bandes enherbées, les ripisylves […] ou à développer des pratiques agronomiques vertueuses » pour limiter l’utilisation des produits phytosanitaires.

Soutenu par les collectivités, ce grand financement permet de rémunérer près de 754 agriculteurs pour leurs actions en faveur de l’environnement dans le bassin.

« Nous avons constaté un véritable engouement de la part des collectivités porteuses de cette expérimentation », a expliqué Laurent Roy, directeur général de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse dans le communiqué.

Des dispositifs expérimentaux

Ce dispositif se répand vers d’autres initiatives similaires, comme dans l’Indre, où 24 agriculteurs de la communauté des communes Ecueillé-Valençay (CCEV), recevront une enveloppe « pour le maintien de la biodiversité, l’amélioration de la qualité de l’eau et la limitation de l’érosion des sol », rapporte La Nouvelle République.

« C’est un système économique vertueux mais ce dispositif reste une expérimentation et l’agence de l’eau n’aura pas les moyens de l’étendre, seule, au-delà des cinq ans, sans orientation de la politique agricole commune (PAC) de poursuivre dans cette voie », affirme Laurent Roy.  

La nouvelle PAC a été votée ce mardi 23 novembre au Parlement européen avec un budget de 387 milliards d’euros jusqu’en 2027, dont 270 milliards d’aides directes aux agriculteurs. « La France reste le principal pays bénéficiaire », précise l’AFP.

(ETX Daily Up)

Marché de Noël 2021: Cours Charlier (Nantes) le 11 décembre 2021

Par Summorum Pontificum
Marché de Noël 2021: Cours Charlier (Nantes) le 11 décembre 2021
Fondé en 2000 par un groupe de parents, le Cours Charlier à Nantes est un établissement pour garçons de la maternelle à la 3ème qui compte aujourd’hui 180 élèves. L’aumônerie est assurée Lire la suite ...

Une neuvaine à Saint Padre Pio pour le Pèlerinage de Chartres (25 novembre au 3 décembre)

Par Summorum Pontificum
Une neuvaine à Saint Padre Pio pour le Pèlerinage de Chartres (25 novembre au 3 décembre)
Notre-Dame de Chrétienté lance une grande neuvaine à Saint Padre Pio pour le Pèlerinage de Pentecôte du jeudi 25 novembre au vendredi 3 décembre en demandant la grâce de la fidélité Lire la suite ...

Marché de Noël 2021: Cours Saint-Projet (Bordeaux) le 27 novembre 2021

Par Summorum Pontificum
Marché de Noël 2021: Cours Saint-Projet (Bordeaux) le 27 novembre 2021
Le Cours Saint-Projet, école maternelle et primaire à Bordeaux, vous invite à son Marché de Noël le samedi 27 novembre. Fondé par des parents en 2005, le Cours Saint-Projet compte Lire la suite ...

Fathers Can Be Gender Equity Advocates

Par Qusi Alqarqaz


In my article "A Father's Perspective About Daughters and Engineering," published in 2016, I shared my frustration about the lack of role models and the cultural messages that had left my two brilliant daughters—and many of their female friends—with little interest in pursuing an engineering career.

After the article was published, I received an email from Michelle Travis, who was writing a book about dads and daughters. She wanted to know my thoughts about creating a stronger pipeline for girls to pursue a science, technology, engineering, or math (STEM) career and what could be done to change the narrative about engineering to highlight its public-service role.


Travis is a professor at the University of San Francisco School of Law, where she co-directs its Work Law and Justice Program. She researches and writes about employment discrimination law, gender stereotypes, and work/family integration. She is also a founding member of the Work and Family Researchers Network and serves on the board of directors of the nonprofit Fathering Together.

Her latest book, Dads for Daughters, is a guide for engaging male allies in support of gender equity. (I was one of the fathers featured in the book.) She has written the award-winning My Mom Has Two Jobs, a children's picture book that celebrates working mothers.

Over the years, we have stayed in touch, followed each other's work, and looked for other ways to collaborate.

In the past few months, I became frustrated by the news of girls from certain countries either not being allowed to go to school or risking their safety even when they were officially allowed to attend. That is one reason I felt I needed to talk to Travis and learn from her about what else could be done to change the way fathers and men in general think about women's abilities and the successes women have had in almost every field including engineering.

Last month I asked her a few questions about her book and about what fathers can do to better support women. In the following interview, she gives a sneak peek of her book and lists several resources for engineering dads who want to encourage their daughters to pursue a STEM career.

QA: Why did you, a lawyer, decide to research and write about fathers and their daughters? Is it personal?

MT: My interest in engaging dads of daughters as gender equity advocates is both professional and personal. I've spent years as a lawyer and law professor using legal tools to advance women's equality in the workplace—seeking stronger employment-discrimination laws, equal-pay practices, and family-leave policies. Over time, I realized that the law has limits to what it can accomplish. I also realized that we've asked women to do too much of the heavy lifting to break down barriers and crack glass ceilings. Most importantly, I realized that progress requires commitment from male leaders who hold positions of power.

I started asking myself how women might engage more men in gender-equity efforts. At the same time, I noticed the powerful effect that my two daughters were having on my husband. He had always viewed women's equality as an important goal, but it wasn't until he started thinking about the world his daughters were entering that he fully internalized his personal responsibility and his own power to have an impact. Having daughters fueled his urgency to act. He wanted to become an outspoken advocate for girls and women, rather than just a bystander.

"Fathers who are engineers are uniquely positioned to become allies for expanding opportunities for girls and women."

Watching this transformation is what prompted my study of the father-daughter relationship. I discovered that my husband's experience was not unique. Researchers have found that having a daughter tends to increase a man's support for antidiscrimination laws, equal-pay policies, and reproductive rights, and it tends to decrease men's support of traditional gender roles. This has significant effects in the workplace. For example, dads of daughters are more likely than other male leaders to champion gender diversity. And CEOs who are dads of daughters tend to have smaller gender wage gaps in their company than in those run by men who aren't fathers.

Of course, many men without a daughter are women's allies, and not all dads with daughters are gender-equity advocates. We've even heard some men—including prominent politicians—invoke their "father of a daughter" status in disingenuous ways.

But most dads of daughters are genuinely interested in advancing equal opportunities for girls and women. This makes the father-daughter relationship an excellent entry place for inviting men into partnerships to build a more equitable world.

QA: Why should people read your book?

MT: Today's dads are raising confident, empowered daughters who believe they can achieve anything. But the world is still unequal, with workplaces run by men, a gender pay gap, and deeply ingrained gender stereotypes. My book celebrates the role that fathers can play in creating a better world for the next generation of girls.

Inspired by their daughters, fathers are well positioned to become powerful allies for girls and women. But in a post-#MeToo world, it can be difficult for men to step in and speak up. That's where Dads for Daughters can help. It arms fathers with the data they need to advocate for gender equity. It also offers concrete strategies for how they can make a difference in a variety of areas, from sports fields to science labs, and boardrooms to ballot boxes.

In addition to being a guidebook, it also shares stories of fathers who have already joined the fight. All the men highlighted credited their daughters for motivating them to focus more on gender equity. They include a CEO who invested in female entrepreneurs to run part of his company's supply chain and a lawyer who created part-time positions at his firm—which keeps women on a partnership track. There is also a head coach who hired the NBA's first female assistant coach. Another is a governor who broke from his party line to sign a bill expanding rights for sexual assault victims. There is an engineer who provided computer skills training to support girls who were victims of India's sex trafficking trade. In addition, there's a teacher, a U.S. Army colonel, a pipe fitter, a firefighter, and a construction contractor, who joined forces to battle for parity in girls' high school sports programs.

All those dads, and many others, were inspired to support gender equity because of their daughters. Their stories can motivate other dads to get involved. Dads who are committed to seeing their daughters achieve their dreams have an opportunity to improve the world that their daughters will enter, and Dads for Daughters will support them on this journey.

QA: What do you think fathers who are engineers can do differently from other dads, and why?

MT: Fathers who are engineers are uniquely positioned to become allies for expanding opportunities for girls and women. We all know that there's a huge gender imbalance in STEM fields. It results in an enormous loss of talent. Dads of daughters can take small but impactful steps in their homes, communities, and workplaces to welcome more girls and women into engineering careers.

At home, fathers can fill their home with books, toys, and activities that empower girls to imagine themselves as future engineers. There are some wonderful resources created by engineering dads for this very purpose. For example, finding a lack of engineering role models for his daughter, Greg Helmstetter created the STEAMTeam 5 book series, which shares the adventures of five girls who tackle challenges with their STEM skills. Anthony Onesto was inspired by his daughters to create the Ella the Engineer comic-book series, which features a superhero girl who uses her engineering know-how to solve problems and save the world.

Other great children's books include Andrea Beaty's Rosie Revere, Engineer, Tanya Lee Stone's Who Says Women Can't Be Computer Programmers? and Mike Adamick's Dad's Book of Awesome Science Experiments. Dads of daughters can also follow Ken Denmead's GeekDad blog, check out the Go Science Girls website, and buy one of Debbie Sterling's GoldieBlox engineering kits for their daughter's next birthday.

Dads who are engineers can have an even broader impact in their community by volunteering with a girl tech organization such as EngineerGirl, TechGirlz, Girls Who Code, Girl Develop It, or CoolTechGirls. These organizations are always looking for engineers to share their expertise and passion for STEM careers with talented young girls.

Engineer dads can also become gender-equity leaders at their workplace. Hiring, mentoring, and sponsoring women is a critical step in expanding women's representation in the engineering field. Dads can further support women by joining programs such as Million Women Mentors or partnering with IEEE Women in Engineering or the Society of Women Engineers. The empathy that dads gain from their daughters can also enable them to create a safer workplace culture by combating hostile work environments and speaking out against gender bias.

QA: From a grown daughter's perspective, what makes fathers different from husbands or friends?

MT: In a recent survey, dads rated strength and independence among the top qualities they hoped to instill in their daughters—which is different from the characteristics that men value most in their wives. From a daughter's perspective, this can make fathers particularly effective allies on their behalf.

When dads are engaged in their daughters' lives, the relationship has a singularly profound impact. Involved dads raise women who are more confident, have higher self-esteem, and have better mental health. Girls with supportive dads have stronger cognitive abilities and are more likely to stay in school and achieve greater financial success. Involved dads also help daughters enter healthier adult relationships with other men.

For fathers, the daughter relationship is a powerful way to build men's empathy skills and increase men's awareness of sex discrimination and gender inequality. For example, men often gain a better understanding of work/family integration challenges while watching their adult daughters juggle career and motherhood demands.

Researchers have found that dads of daughters often have more credibility with other men when supporting gender equity. When people advocate for a position that appears to be at odds with their own self-interest, others often react with surprise, anger, and resentment. These reactions go away if the speaker identifies a vested interest in the outcome. This means that invoking one's status as the father of a daughter can grant men "standing" to advocate for gender equity in ways that get others to listen. Because men tend to pay attention to dads of daughters who talk about the importance of women's rights, that makes fathers particularly strong recruiters of other male allies as well.

Dernière lettre des Moniales du Barroux

Par Summorum Pontificum
Dernière lettre des Moniales du Barroux
Dans la dernière lettre des Moniales du Barroux (La Font de Pertus, octobre 2021), Mère Placide, abbesse de l’Abbaye Notre-Dame de l’Annonciation, évoque la réception du Lire la suite ...

L’Office français de la biodiversité confirme la présence d’un loup gris dans le Calvados

Par Mathilde Sallé de Chou

Le loup est bel et bien de retour dans le Calvados ! La semaine dernière, plusieurs témoins ont déclaré avoir observé un spécimen près de Bayeux dans le Calvados. Après avoir analysé plusieurs photos de ce dernier, l’Office Français de la Biodiversité confirme qu’il s’agit d’un loup gris.

«C’est la première fois depuis fort longtemps qu’on en voit un dans le Calvados ! » confie Nathalie Pfeiffer, animatrice du réseau Loup-Lynx à l’Office Français de la Biodiversité de Normandie à nos confrères de France Bleu. Le canidé a été observé et pris en photo à Sully, Maison et Sommervieu, trois communes du département.

« Nous avons été avertis vendredi matin par la gendarmerie qui nous a transmis deux clichés d’un grand canidé », poursuit Nathalie Pfeiffer. Les agents de l’OFB se sont immédiatement rendus sur place et ont effectivement trouvé des empreintes. Les photos de l’animal, elles, ont été transmises au réseau national qui les a expertisées, confirmant ainsi qu’il s’agissait bien d’un loup gris.

Reste désormais à savoir si le canidé est le même que celui observé début novembre dans le département de l’Eure. Pour le savoir, les agents de l’organisation sont retournés sur le terrain lundi matin afin de collecter davantage d’indices comme des empreintes, des poils ou des déjections.

Des analyses génétiques seront nécessaires pour établir un lien entre les deux spécimens aperçus et ainsi, peut-être, retracer l’itinéraire de l’animal.

Brève: Le site internet de Notre-Dame de Chrétienté fait peau neuve

Par Summorum Pontificum
Brève: Le site internet de Notre-Dame de Chrétienté fait peau neuve
Après sa journée d’amitié et de chrétienté qui se tenait ce samedi à Paris, Notre-Dame de Chrétienté a mis en ligne son nouveau site internet. Dans le même temps, l’association Lire la suite ...

Indre-et-Loire : une chienne sauve la vie de son maître d’une fuite de gaz

Par Arièle Bonte

Réveillé par sa chienne, Jessy, Dominique Charron comprend qu’il y a un problème. Il découvre alors une fuite de gaz et comprend que son fidèle compagnon vient de lui sauver la vie.

Il a la vie sauve grâce à sa chienne. Dominique Charron est réveillé dans la nuit du mercredi 17 au jeudi 18 novembre à 3 h 45 par sa chienne, Jessy, un braque allemand âgé de 7 ans.

« Elle dort toujours dans son panier, près de mon lit », raconte son maître à La Nouvelle République. Le soir en question, comme à son habitude, Dominique Charron, habitant de La Riche, en banlieue de Tours, s’endort avec sa machine pour apnée du sommeil. Il se réveille lorsqu’il sent la patte de son fidèle compagnon « gratter les couvertures ». L’homme comprend, face au comportement inhabituel de sa chienne, qu’il y a un problème.

Lorsqu’il se lève, il sent lui aussi le gaz dans son appartement. Dominique appelle les pompiers. Ils lui confirment la fuite. « Jessy m’a sauvé la vie », confie-t-il au quotidien régional.

Une belle histoire entre un maître et son chien.

Marché de Noël 2021 : Ecole Sainte Philomène (Saint-Grégoire) les 25 et 26 novembre

Par Summorum Pontificum
Marché de Noël 2021 : Ecole Sainte Philomène (Saint-Grégoire) les 25 et 26 novembre
L’Ecole Sainte Philomène vous convie à ses ventes de Noël les 25 et 26 novembre au Château de Blossac de Goven (Rennes). L’école Sainte Philomène a été fondée par un groupe de parents Lire la suite ...

La liturgie romaine traditionnelle, trésor de l’Église latine

Par Summorum Pontificum
La liturgie romaine traditionnelle, trésor de l’Église latine
Dans son éditorial de la revue Tu Es Petrus (n° 32, Automne 2021), l’abbé Benoît Paul-Joseph, Supérieur du District de France de la Fraternité Pierre, évoque la liturgie traditionnelle Lire la suite ...

L’appel d’Una Voce

Par Summorum Pontificum
L’appel d’Una Voce
Una Voce France, une des plus anciennes associations de défense du chants grégorien et de la liturgie latine, sollicite le soutien des fidèles pour continuer à demander « une liturgie Lire la suite ...

Avent 2021 : La messe dans ma vie

Par Summorum Pontificum
Avent 2021 : La messe dans ma vie
Pendant l’Avent, les frères de la Fraternité Saint-Vincent Ferrier propose de suivre leur « programme » de 30 jours : chaque jour une vidéo de formation (sur la messe et son Lire la suite ...

banniere anniv – ne pas modifier svp

Par Rédaction RC
banniere anniv – ne pas modifier svp
Cette pétition est clôturée. Lire la suite ...

Marché de Noël 2021 : Ecole Saint Martial (Limoges) les 19 et 20 novembre

Par Summorum Pontificum
Marché de Noël 2021 : Ecole Saint Martial (Limoges) les 19 et 20 novembre
L’Ecole Saint-Martial (Limoges) a été fondée par un groupe de parents en 2017. Elle compte une petite trentaine d’élèves. L’aumônerie est assurée par le chanoine Denis de Lire la suite ...

Un autre décret sur l’application du Motu Proprio dans le diocèse de Strasbourg

Par Summorum Pontificum
Un autre décret sur l’application du Motu Proprio dans le diocèse de Strasbourg
Un lecteur nous transmet les quelques lignes ci dessous et un autre texte sur l’application du motu proprio Traditionis Custodes dans le diocèe de Strasbourg publié en septembre Lire la suite ...

❌