FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Noël : après usage, ce papier cadeau ensemencé donne naissance à de jolies fleurs

Par Agence de Presse

Et si cette année, vos cadeaux de Noël étaient emballés dans un papier qui se mue en fleur ? Voici l’idée originale d’une entreprise française qui s’est lancée dans le commerce du papier ensemencé.

Du classique papier journal à l’art du furoshiki, les alternatives au papier cadeau unique et brillant (certes joli, mais désastreux pour l’environnement) sont désormais nombreuses. Certaines entreprises vont encore plus loin dans leur démarche, à l’instar de l’entreprise Papier Fleurs fondée par Franck Bansart, qui propose un emballage « ensemencé » et zéro déchet.

Imaginez le tableau : vous déballez un cadeau et la personne qui vous l’offre vous met en garde : « Ne jette surtout pas le papier ! ». Car l’emballage recèle un secret de fabrication : des graines de fleurs sauvages ou d’herbes aromatiques (pâquerette, gueule-de-loup, coquelicot, basilic, ciboulette, persil, etc.) ont été ajoutées.

Comment les faire pousser ?

Il suffit de tremper le papier ensemencé dans l’eau toute une nuit, puis de le planter dans la terre à deux centimètres de profondeur en arrosant régulièrement. « Les premières pousses devraient émerger au bout de quelques semaines. Une fois la carte offerte, le cadeau déballé ou la décoration décrochée, le papier continue à vivre, sans générer de déchet, égayant les jardins et les intérieurs », promet la marque Papier Fleurs, qui propose toute une gamme de papier ensemencé (carte de vœux, étiquettes cadeaux, décorations à planter, etc).

Si la tendance de faire pousser des végétaux dans du papier n’est pas nouvelle, elle continue d’être l’objet d’innovations surprenantes. En juin 2020, le botaniste anglais Merlin Sheldrake a défrayé la chronique en faisant pousser des champignons au sein même d’un ouvrage qu’il avait écrit. Le but de cette expérience ? « Dévorer ses propres mots ». Au sens propre, puisque le scientifique a publié une vidéo de sa dégustation des champignons cultivés à travers les pages de son livre.

L’idée de planter des graines pour « surcycler » s’illustre même dans l’univers du textile. La graphiste designer néerlandaise Marianne de Groot-Pons a par exemple eu la bonne idée de lancer un masque ensemencé et 100 % biodégradable. Une fois porté, ce masque de protection baptisé « Marie Bee Bloom » peut être planté dans un jardin ou dans un pot pour donner lieu à un parterre de fleurs.

Étonnant, inspirant et surtout très prometteur.

(ETX Daily Up)

Cette plante médicinale de Polynésie pourrait remplacer l’ibuprofène

Par Agence de Presse

Des chercheurs ont analysé l’efficacité du jus de la Psychotria insularum, une plante utilisée dans la médecine samoane, en Polynésie. Ces feuilles auraient des effets similaires à l’ibuprofène et, selon les premières recherches, pourraient potentiellement servir de traitement contre le Covid-19 et bien d’autres maladies.

L’ibuprofène vit-il ses derniers instants ? Dans une étude publiée dans la revue PNA en novembre, des chercheurs américains, néo-zélandais et samoans ont mesuré les effets du matalafi. Il s’agit du jus récolté à partir des feuilles de la Psychotria insularum, qui poussent en Océanie. Selon les chercheurs, les résultats seraient comparables aux effets de l’ibuprofène.

Une plante pour renforcer son système immunitaire

Les feuilles de ce petit arbre, haut d’environ deux mètres, reconnaissable par ses petites fleurs blanches et des baies rouges brillantes sont largement utilisées dans la médecine samoane. Leur jus, appelé matalafi permet de traiter « l’inflammation associée à la fièvre, les courbatures, l’enflure, les plaies, l’incontinence, les infections cutanées, l’éléphantiasis, les vomissements, les infections respiratoires et la détresse abdominale », expliquent les chercheurs. 

Par cette étude, ils ont montré les effets chélateurs de cette plante. Une fois dans l’organisme, elle contribue à diminuer les réponses pro-inflammatoires tout en renforçant le système immunitaire. « Nous pouvons désormais mettre en évidence non seulement son potentiel en tant qu’agent anti-inflammatoire, mais également son potentiel en tant que traitement du cancer, des maladies neurodégénératives, du diabète, des maladies cardiovasculaires ainsi que du Covid-19 », souligne le Pr Seeseei Molimau-Samasoni au Guardian

« Je crois que nous venons juste de commencer à découvrir le potentiel du matalafi. Mais il y a aussi honnêtement des centaines d’autres médecines traditionnelles à étudier ici à Samoa », conclut-elle. 

De quoi faire trembler les laboratoires pharmaceutiques ?

(ETX Daily Up)

Planter des bouteilles au jardin : une astuce étonnante pour protéger vos plantes du froid

Par Mégane Bouron

Avis aux jardiniers, il va faire froid, très froid dans les prochains jours. Une baisse brutale des températures qui pourrait avoir des conséquences dévastatrices sur vos cultures. Alors, pour éviter les mauvaises surprises, plantez des bouteilles dans votre jardin…

Coup de froid : comment protéger vos plantes ?

Connaissez-vous cette astuce insolite qui protège vos plantes du gel, tout en recyclant vos vieilles bouteilles d’eau ? Ça peut sembler saugrenu et pourtant, c’est efficace. Cette technique consiste à recouvrir vos légumes ou vos végétaux les moins résistants au froid, grâce à des contenants en plastique. Avec cette cloche économique, écologique et réutilisable, vous sauverez vos récoltes ! [1]

Photo : Shutterstock

Comment ça fonctionne ?

Rien de plus simple ! Prenez un cutter et découpez le fond d’une grande bouteille en plastique (5 litres, si possible) afin de ne garder que la partie supérieure avec le goulot. Une fois que cette étape est réalisée, déposez la bouteille sur votre plant le moins vigoureux, comme la salade. Ensuite, retirez le bouchon afin que l’air puisse circuler. N’hésitez pas à tasser la terre autour de la bouteille afin d’éviter qu’un coup de vent ne l’emporte.

Si vous observez de la buée, c’est tout à fait normal, et c’est même une excellente chose. En effet, cette eau d’évaporation va ensuite couler dans la terre, drainer votre sol et donc, hydrater votre plante sans l’agresser. [2]

Mais attention, la cloche ne doit pas être retirée du jour au lendemain. Vous devez réhabituer votre plante au froid en perçant de petits trous dans le plastique. Augmentez-les progressivement afin que vos végétaux deviennent plus résistants.

Photo : Shutterstock

Quelles alternatives aux bouteilles plastiques ?

Vous n’avez pas de bouteilles en plastique chez vous ? N’en achetez surtout pas ! Il existe des alternatives qui feront aussi bien le travail. Vous pouvez, par exemple, retourner des pots de fleurs en terre cuite ou utiliser un voile d’hivernage. Ces petites astuces toutes simples seront un surplus de protection pour vos plantes les moins résistantes au froid hivernal.

Photo : Shutterstock

Voilà, vous êtes prêt, tout comme vos plantes, à affronter la vague de froid ! Cet article vous a plu ? Voici 6 conseils simples pour protéger vos plants du gel cet hiver.

❌