FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
Hier — 26 janvier 2022Vos flux RSS

Où jeter ses pots de peinture usagés ?

Par Arièle Bonte

Attention, qu'ils soient vides ou encore entamés, vous ne pouvez pas mettre vos pots de peinture à la poubelle.

À partir d’avant-hierVos flux RSS

Lyon : les habitants qui ne respectent pas le tri des déchets payeront des contraventions

Par Mégane Bouron

À Lyon, les personnes physiques et morales qui ne respectent pas le tri sélectif devront payer le prix fort.

L’intensification des activités humaines accélère les émissions de méthane dans l’atmosphère

Par Agence de Presse

Selon une étude, l'augmentation des émissions de méthane dans l'atmosphère est liée en grande partie aux activités anthropiques.

En Île-de-France, seuls 14% des déchets plastiques sont recyclés

Par Agence de Presse

D'après une enquête de l'Observatoire régional des déchets, moins d'un tiers des recyclables jetés dans la région sont correctement triés.

Lampe, bougeoir, jardinière : 8 façons astucieuses de donner une seconde vie aux boîtes de conserve

Par Mathilde Sallé de Chou

Un peu de peinture, de ficelle, de colle et de papier suffiront à donner une seconde vie à vos boîtes de conserve.

La fin des emballages plastiques de fruits et légumes va commencer le 1er janvier

Par Agence de Presse

La modification s'impose à divers produits, comme les pommes, vendus dans des contenants de moins de 1,5 kilogramme.

Jardin, poulailler, maison : ne jetez plus vos coquilles d’huîtres, réutilisez-les !

Par Mathilde Sallé de Chou

Après votre repas de fête, au lieu de jeter vos coquilles d'huîtres, pensez à leur donner une seconde vie grâce à nos conseils.

10 idées de cadeaux de dernière minute pour un Noël écoresponsable

Par POSITIVR Studio

Le 25 décembre arrive à grands pas et vous n’avez toujours pas trouvé de cadeaux à mettre sous le sapin ? Vous aimeriez rendre Noël un peu plus écoresponsable mais ne savez pas comment ? Pas de panique ! On a sélectionné pour vous des idées de cadeaux à la fois éthiques et écologiques.

1. Un voyage initiatique autour du chocolat

Vous avez autour de vous des gourmands amateurs de cacao ? Raconte-moi un chocolat vous donne la possibilité d’offrir à vos proches une véritable expérience sensorielle et gustative autour du chocolat. Le principe est simple : chaque mois, vous recevez une box composée de trois tablettes de chocolat noir premium et durable, une brochure initiatique sur un thème choisi, le tout soigneusement emballé dans un pochon en toile de jute équitable.

Photo : © Raconte-moi un chocolat

L’objectif de cette expérience : découvrir les secrets du cacao, ses origines, sa fabrication, ses arômes et son histoire. De quoi régaler les papilles de tous les curieux gourmands !

2. Des livres spécialement choisis pour vous

Pour les férus de lectures et amateurs de belles lettres, on ne saurait vous recommander plus belle idée cadeau que la box Kube. Il s’agit d’une box mensuelle à la découverte d’un livre spécialement sélectionné sur la base de vos goûts et de vos envies par un libraire indépendant passionné. En plus, vous pouvez même choisir votre libraire, décider de valider le titre du livre avec lui ou bien conserver la surprise totale !

Photo : © Kube

Littéraire, il s’agit aussi là d’un cadeau solidaire. À travers cette offre sur-mesure, Kube soutient en effet l’activité de plus de 200 libraires indépendants.

3. Un kit éducatif pour découvrir le monde de 3 à 12 ans

Vos enfants grandissent et ont soif de découvertes ? Vous voudriez les accompagner dans leur apprentissage du monde, loin des écrans ? Pandacraft propose justement des kits éducatifs créatifs et scientifiques pour tous les enfants âgés de 3 à 12 ans !

Photo : © Pandacraft

Au programme de chaque numéro : un magazine éducatif riche en contenu et des activités ludiques et manuelles pour apprendre en s’amusant sur des thèmes variés tels que les sciences, l’histoire, la culture ou l’environnement.

4. Planter un arbre et œuvrer pour la biodiversité

Avis à tous les défenseurs de la nature en mal d’idées : et si, pour Noël, vous offriez la possibilité de planter un arbre et de soutenir une forêt ? Avec Reforest’Action, vous pouvez contribuer à votre échelle à la lutte contre le changement climatique. En effet, en stockant le CO2, l’arbre offert purifiera l’air et protégera la vie de millions d’espèces animales. Un cadeau original, symbolique et durable, en somme ! (Et si vous n’êtes pas convaincu, on vous donne 8 bonnes raisons d’offrir un arbre juste ici.)

Photo : Shutterstock

Grâce à cet arbre, l’entreprise, certifiée B-Corp, pourra ainsi poursuivre son noble objectif : préserver, restaurer et planter des forêts, partout dans le monde.

5. Prendre soin de soi avec des cosmétiques bio et naturels

Si vos proches souhaitent prendre soin d’eux et de la planète, la Nuoobox pourrait bien devenir le meilleur allié de leur routine beauté. Chaque mois, Nuoo leur propose de découvrir trois cosmétiques 100 % bios et naturels, soigneusement choisis pour un usage quotidien. L’objectif : les initier à la beauté naturelle.

Et parce que la beauté de notre planète n’a pas de prix, la Nuoobox a entièrement été conçue à partir de carton recyclé et même le scotch de leurs colis est écologique !

6. Adopter un corail avec Coral Guardian

Vous aimeriez offrir un cadeau qui a du sens et agir pour la préservation des océans ? L’ONG française Coral Guardian vous propose de devenir l’heureux parent d’un corail dans les eaux indonésiennes, certificat d’adoption à l’appui ! En offrant un corail, vous participez ainsi, avec vos proches, au programme de conservation marine Adopte un corail et à la restauration des récifs coralliens, depuis chez vous. Et pour en savoir plus, découvrez notre interview avec cette belle ONG !

Photo : © Coral Guardian

Véritables lieux de nidification pour plus de 4 000 espèces de poissons et ressource indispensable à la survie de milliers d’autres formes de vie, les récifs coralliens veillent au bon équilibre des écosystèmes. Et si vous veilliez sur eux avec un cadeau aussi unique qu’original ?

7. Choisir ses cadeaux sur une marketplace engagée

Vous culpabilisez d’acheter sur le célèbre leader mondial de la vente en ligne, mais vous ne connaissez pas d’alternative ? En achetant vos cadeaux sur Dream Act, vous faites le choix d’une économie locale en offrant un cadeau made in France, zéro déchet, solidaire ou encore vegan.

Photo : Shutterstock

Et pour cause, cette marketplace engagée soutient des marques durables, écologiques et responsables tout en vous proposant un large choix d’idées cadeaux insolites, nature, pour ravir les papilles, se relaxer, se faire tout beau, partir à l’aventure, rester branché, se divertir, s’habiller, réinventer son intérieur ou bouger !

8. Une box zéro déchet pour changer vos habitudes de vie

Vous aimeriez bien faire sortir votre entourage de sa zone de confort et changer ses habitudes de vie en limitant sa production de déchets ? Avec la box zéro déchet Pousse Pousse, il découvrira un tas d’alternatives aussi écologiques qu’économiques avec, chaque mois, l’essentiel pour adopter de nouveaux écogestes au quotidien.

Avec des thématiques comme le linge écoresponsable, les courses en vrac, le potager de cuisine, les essentiels de la salle de bains, les produits ménagers, une vaisselle zéro déchet, ou encore comment faire des économies d’eau à la maison, la box le pousse à devenir, chaque mois, un peu plus écoresponsable.

9. Des dessous français et stylés

Pour les aficionados de la mode qui voudraient changer le monde grâce à leur style, il existe des fringues écoresponsables et 100 % made in France. Non, vous ne rêvez pas, la France n’a pas dit son dernier mot en matière de textile ! Avec Le Slip Français, vous pouvez faire le choix de vêtements fabriqués à moins de 250 km de chez vous (si vous habitez en France métropolitaine).

Photo : © Le Slip Français

Depuis plus de 10 ans maintenant, la marque propose une collection de sous-vêtements, pyjamas, maillots de bain, chaussettes, vêtements hommes, femmes et enfants engagée, issue de savoir-faire textiles locaux et conçue avec des matières recyclées, locales ou biocentrées (laine, lyocell, lin, coton bio, etc.). De quoi habiller toute votre petite famille !

10. Du vin, bon et engagé, bio, sans pesticide et vegan

Et si, pour vous, il est impensable de passer de bonnes fêtes de fin d’année sans offrir une bonne bouteille, alors, on vous ouvre les portes de notre cave à vins ! Vous y trouverez la gamme de vins Oé, certifiés en agriculture biologique, sans pesticide et vegan.

Photo : ©

Du blanc au rouge, en passant par le rosé, sûr que leurs robes coloreront vos fêtes de belles teintes… avec modération, bien sûr. Santé ! À une viticulture durable et à une nouvelle manière de faire plaisir comme de consommer !

BONUS : Une petite attention en boîte 100 % personnalisée

Et si parmi toutes ces idées, vous n’avez toujours pas trouvé LE cadeau qui illuminera les yeux de vos proches, on ne peut que vous recommander les petites attentions en boîte 100 % personnalisées de Petit Cube.

À mi-chemin entre une carte et un emballage cadeau, la box Petit Cube, c’est le cadeau idéal à offrir à ses grands-parents en y glissant des photos de vous et de votre famille, un petit message plein d’amour et quelques petites sucreries qui leur rappelleront leur enfance et combien vous pensez à eux !

Pour plus d’idées de cadeaux éthiques et responsables, rendez-vous sur notre Calendrier de l’Avent spécial marques engagées !

Ne jetez plus vos écorces de clémentines : utilisez-les pour la maison ou la cuisine

Par Mathilde Sallé de Chou

Quel bonheur chaque année de retrouver sur les étals des marchés ces belles clémentines orangées. Après s’être délectées de ce fruit acide et sucré, nous avons cependant tendance à en jeter l’écorce. Et c’est bien dommage ! En effet, grâce aux huiles essentielles qu’elle contient, cette dernière peut être utilisée en cuisine ou pour la maison. Voici nos astuces pour ne plus rien gaspiller.

Bien choisir sa clémentine

Tout d’abord, si vous souhaitez consommer les écorces de vos clémentines, veillez à ce que ces dernières soient bio afin d’éviter d’ingérer des résidus de pesticides. Ce conseil vaut également si vous souhaitez réutiliser les zestes de citron, d’orange ou de pamplemousse ou les peaux de n’importe quel autre fruit.

Désodoriser son four

Après avoir cuit un poisson ou un plat très gras et odorant, le four peut garder une odeur tenace désagréable. Pour vous en défaire, rien de plus simple. Une fois votre cuisson terminée, éteignez votre four et placez-y les peaux d’agrumes. La chaleur douce permettra aux clémentines de libérer leur parfum sans les brûler.

Parfumer sa maison

L’odeur fraîche des clémentines est idéale pour parfumer la maison et les placards. Pour cela, confectionnez un pot-pourri à l’aide d’écorces séchées naturellement ou au four. Ajoutez-y un bâton de cannelle, de la badiane et des pétales séchés. Pour parfumer votre armoire et chasser les mites, placez ce mélange dans de petits pochons de mousselines sur vos étagères.

Réaliser un détergent ménager frais

Fabriquer soi-même ses produits ménagers est à la fois économique et écologique. La preuve avec ce détergent facile à réaliser et plus frais que jamais. Pour le réaliser, placez dans un bocal vos écorces d’agrume. Ajoutez-y à part égale de l’eau et du vinaigre blanc. Mélangez le tout et laissez reposer à l’abri de la lumière pendant deux semaines. Enfin, filtrez et disposez le tout dans un pulvérisateur. C’est prêt !

Photo : @leadeleligne via Unsplash

Fabriquer de délicieuses tisanes

Pour donner du peps à vos tisanes, pensez à réutiliser vos écorces de clémentines. Pour cela, faites-les sécher sur un linge pendant quelques jours ou au four pendant quelques minutes. Prenez soin de bien débarrasser votre écorce du zist (la partie blanche) pour ne garder que le zeste (la partie orange). En effet, en cuisine la première s’avère très amère et pourrait gâcher votre dégustation. Vous pouvez la combiner avec de la verveine, de la camomille ou du tilleul pour une boisson d’hiver réconfortante.

Assaisonner ses plats et pâtisseries

Comme le zeste de citron, l’écorce de clémentine est une valeur sûre en cuisine. Elle pourra assaisonner avec brio un poisson ou une poêlée de crustacés. Côté sucré son zeste se mariera parfaitement avec les desserts chocolatés ou des salades de fruits frais. Pensez, comme pour les tisanes à en retirer le zist pour diminuer l’amertume et ne garder que la fraîcheur.

Confectionner des confiseries

Vous connaissez sans doute les orangettes, ces délicieuses friandises composées d’écorce d’orange confite enrobées de chocolat noir. Et bien, bonne nouvelle, il est tout à fait possible d’adapter la recette à la clémentine. Pour cette recette de clémentinettes repérée sur le site Les foodies, il vous faudra :

  • Écorces de trois clémentines
  • 200 ml d’eau
  • 200 g de sucre
  • 80 g de miel
  • 150 g de chocolat noir

Recette étape par étape :

  • Couper l’écorce des clémentines en lanière d’un demi centimètre de large.
  • Mettre les écorces dans de l’eau et porter à ébullition. Dès l’ébullition, égoutter et recommencer encore deux fois, pour enlever l’amertume.
  • Préparer le sirop, avec l’eau, le sucre et le miel, faire chauffer et mettre les écorces de clémentines, laisser mijoter doucement pendant douze minutes.
  • Égoutter et garder le sirop pour d’autres recettes
  • Au bain mari, faire fondre le chocolat.
  • Tremper les écorces confites dans le chocolat puis les disposer sur une plaque de papier sulfurisé. Placer la plaque au réfrigérateur pour faire figer le chocolat.
  • Vos confiseries sont prêtes à déguster !

Vous savez désormais quoi faire pour ne plus gaspiller. À vous de jouer !

Papier cadeaux et déco : 3 pistes à explorer pour un Noël zéro déchet

Par Agence de Presse

Chaque année en France, environ 20 000 tonnes de papiers cadeaux s’accumulent au pied du sapin. La vue de ces déchets vous rend malade ? On vous comprend. Heureusement, il existe tout un panel de solutions innovantes pour réduire son empreinte carbone des fêtes de fin d’année. En plus d’être écolo, elles ne manqueront pas d’enchanter vos convives ! 

Des papiers cadeaux qui se transforment en fleurs

Et si cette année vos cadeaux de Noël étaient emballés dans un papier qui se mue en fleur ? C’est l’idée originale de l’entreprise française Papier Fleur qui s’est lancée dans le commerce du papier ensemencé. Cartes de vœux, étiquettes, paquets… des graines de fleurs sauvages ou d’herbes aromatiques ont été glissées dans les emballages. Pour les faire pousser, il suffit de tremper le papier dans l’eau toute une nuit puis de le planter dans la terre à deux centimètres de profondeur en arrosant régulièrement.

> Pour en savoir plus : Dailyup‧etxstudio.com 

Des pochettes en coton enduit réutilisables à l’infini 

Plus coloré que le papier kraft, plus facile que le furoshiki et surtout plus écologique que le papier jetable. C’est la promesse de la marque « On s’emballe à la française », fondée par Lou Marion et Marie Ducos en 2020. L’idée ? Proposer des pochettes cadeaux en coton enduit « utilisables à l’infini ». 

> Pour en savoir plus : Dailyup‧etxstudio.com

De la déco à croquer

Dévorer ses couverts et son assiette juste après avoir dégusté un bon repas : c’est le principe de la vaisselle comestible. Et si vous en serviez à votre repas de réveillon ? Fourchettes en canne à sucre, assiettes en son de blé, coupelles à croquer en malt de bière « goût tartine grillée »… Vous en trouverez pour tous les palais !

> Pour en savoir plus : Dailyup‧etxstudio.com 

(ETX Daily Up)

Marseille s’équipe d’un filet connecté qui capture les déchets avant qu’ils ne rejoignent la mer

Par Maëlle Benisty

Dans le Vieux-Port de Marseille, un filet connecté vient d’être installé à l’embouchure d’une évacuation sous-marine d’eau de pluie. L’objectif ? Capturer les déchets avant qu’ils ne se déversent dans la mer. Si d’autres filets équipent déjà plusieurs exutoires du port, celui-ci dispose d’une technologie innovante et présentée comme une première mondiale.

Mardi 14 décembre, un étrange ballet sous-marin a animé le Vieux-Port de Marseille. Plusieurs plongeurs sont venus y installer un filet un peu particulier à l’embouchure d’un exutoire sous-marin d’eau de pluie, relatent nos confrères et consœurs du Parisien. Baptisé « D-Rain », celui-ci a une capacité de 10 mètres cubes et pèse 1,7 tonne. Sa mission ? Capter les détritus charriés par les eaux pluviales avant qu’ils ne se déversent dans l’eau de mer. Breveté par la start-up marseillaise Green City, ce dispositif serait une première mondiale.

Le système « D-Rain » a nécessité plus de deux ans de travail pour aboutir au prototype installé mardi. Concrètement, il va pouvoir bloquer plastiques, emballages et autres déchets de la taille d’un mégot. Mais ce n’est pas tout. Cet objet connecté est capable d’envoyer des données sur la qualité de l’eau et des informations sur le remplissage des déchets.

Marseille : le Vieux-Port se dote d’un filet pour filtrer les macrodéchets dans l’eau de pluie
➡https://t.co/4PCt38tr18 pic.twitter.com/mdk9Kfr5kt

— Le Parisien | Ma Terre (@lp_materre) December 14, 2021

Plusieurs autres filets équipent déjà quelques exutoires sur le littoral sud de la ville, qui recense en tout 200 exutoires dont 180 sont sous-marins. Mais le dispositif développé par Green City présente de nombreux avantages qu’ils ne possèdent pas. À titre d’exemple, il empêche de créer un bouchon en libérant le flux d’eau lorsque le filet est plein est plein.

Une phase d’expérimentation

Pour l’instant, ce filet connecté va être testé à Marseille pendant dix-huit mois, dans le cadre du programme « Vieux-Port propre ». L’expérimentation va notamment permettre d’identifier le type de déchets qu’il parvient à collecter. « On regarde les résultats de très près, assure au Parisien Didier Réault, vice-président de la métropole délégué à la Mer et au Littoral. C’est une solution dans laquelle nous pourrions investir. »

De son côté, Green City Organization ambitionne de se développer dans les pays du pourtour méditerranéen et aurait déjà des contacts avec le Maroc et la Tunisie. La start-up plancherait par ailleurs sur une nouvelle version, capable de capter les polluants dissous dans l’eau, comme les hydrocarbures, les métaux lourds ou les résidus médicamenteux.

Une innovation qui contribue à renforcer la lutte contre la pollution des fonds marins.

AVENT #15. Naturalforme : la boutique de produits naturels et bio pour prendre soin de ses proches

Par Publi-Rédactionnel

Du 1er au 24 décembre, nous mettons chaque jour en avant une marque engagée et responsable ! L’occasion de vous aider à gâter vos proches (ou à vous faire plaisir !) avec des cadeaux qui ont du sens. Zoom sur notre coup de cœur du jour.

Aujourd’hui, on vous présente Naturalforme, une boutique en ligne spécialisée dans les produits bios, durables et responsables ! Son objectif ? Vous aider à changer vos habitudes de consommation en proposant des idées cadeaux responsables prévues pour tous les budgets et toutes les envies. Une superbe occasion d’initier un proche au zéro déchet, par exemple. Fanny Magréault, chef de produits chez Naturalforme, nous en dit plus. Découverte.

Pouvez-vous nous présenter votre projet ?

Nous avons lancé sur notre site internet, une boutique de Noël au naturel. On souhaite que ce Noël soit une occasion pour (se) faire plaisir avec des produits bios, durables et éco-responsables.

On présente des idées de cadeaux pour toute la famille, pour tous les goûts, toutes les envies et tous les budgets : parfums bios, coffrets d’infusions bis, coffrets de cosmétiques bios, diffuseurs d’huiles essentielles, appareils de luminothérapie, des gourdes réutilisables, … 

En quoi Naturalforme contribue-t-elle à rendre le monde un peu meilleur ?

On souhaite que chaque cadeau de cette boutique ait un impact bénéfique sur la santé, le corps, l’esprit mais également la planète. Une catégorie de notre Boutique est le NOËL ZERO DECHET, des idées de cadeaux zéro déchet : gourdes réutilisables, coffrets cosmétiques de soins solides, des kits zéro déchet, carrés démaquillants lavables, livres, etc.

Parce que chez Naturalforme on est persuadé que chaque geste compte, alors un petit cadeau zéro déchet sous le sapin, c’est déjà bien !

Photo : ©Naturalforme

Quel message souhaitez-vous faire passer à travers Naturalforme ?

On espère qu’avec ce Noël au naturel, les consommateurs se pencheront encore plus vers le bio, le naturel et le zéro déchet.

Pourquoi conseillez-vous à nos lecteurs d’offrir vos produits à leurs proches pour Noël ?

Quoi de mieux que de faire plaisir à ses proches, en leur offrant un cadeau bon pour leur bien-être ? Le cadeau qu’on a tous fait à nos proches (chut c’est un secret pour le moment) est le Diffuseur d’huiles essentielles Naturalforme. Ultra design, super facile à utiliser, il diffuse les huiles essentielles (sans les chauffer !). En plus il a 7 couleurs lumineuses, pour créer une ambiance cocooning ! C’est vraiment le cadeau idéal pour prendre soin de soi !

Quel.le serait le ou la destinataire idéal.e de ce cadeau ?

Votre maman ! Elle qui aime se relaxer et surtout prendre soin d’elle NATURELLEMENT ! Voici le pack idéal pour elle : le diffuseur et 2 huiles essentielles à diffuser pour assainir son intérieur, tout en stimulant nos défenses immunitaires (et on en a bien besoin).

En panne d’idées cadeaux responsables pour Noël ? Rendez-vous sur Naturalfome pour découvrir de nombreux produits bien-être naturels et bio ! Et pour faire plaisir à toute la famille naturellement, mais sans se ruiner : dès 2 articles achetés de la Boutique de Noël, obtenez -10 % sur vos achats.

Rouleau de PQ, tissu, bocal : 6 solutions créatives pour se passer de papier cadeau à Noël

Par Mathilde Sallé de Chou

Cette année, pour que Noël soit aussi joyeux pour nous que pour la planète, pourquoi ne pas lui faire un petit cadeau ? Au lieu d’emballer vos présents dans le traditionnel papier cadeau qui termine à la poubelle, démarquez-vous en optant pour un paquet zéro déchet. Grâce à ces six astuces originales, vous ferez ainsi d’une pierre deux coups en gâtant vos proches et la planète !

Tous les ans, c’est la même folie. Sous l’arbre, des dizaines de cadeaux joliment emballés n’attendent qu’une chose : être sauvagement dépouillés de leur enveloppe de papier. Une fois la frénésie de l’ouverture des présents passée, les jolis papiers aux couleurs vives et aux motifs festifs finissent à la poubelle. Selon France info [1], chaque année, 20 000 tonnes de papier cadeau seraient ainsi consommées en France. Soit 47 619 km de papier. De quoi faire aisément le tour de la Terre (une idée pour Christo ?).

Pourtant, des astuces originales existent pour mettre fin à ce gaspillage insensé. Il suffit d’un peu d’imagination pour réaliser un emballage zéro déchet qui fera rêver les petits et les grands. Voici quelques pistes.

Emballer ses cadeaux dans du tissu

Le tissu est une merveilleuse alternative au papier cadeau. Coloré et très maniable, il permet d’épouser facilement la forme de l’objet que vous souhaitez emballer tout en donnant à votre cadeau un look festif sous le sapin (ou toute autre alternative pour laquelle vous avez opté cette année). Ainsi, vous réalisez une double action pour la planète, car cette solution vous évite d’acheter du papier cadeau et vous permet dans le même temps de recycler vos chutes de tissus ou les foulards que vous ne portez plus.

Photo : Shutterstock

Pour cela, vous pouvez adopter la traditionnelle et désormais ultratendance méthode japonaise du furoshiki qui consiste à emballer joliment vos présents dans un carré de tissu. Pour en savoir plus sur cette technique et découvrir des tutos pour maîtriser les subtilités du furoshiki, c’est par ici.

Vous pouvez également fabriquer vous-même des pochettes cadeau en tissu que vous pourrez réutiliser l’an prochain ou donner à la personne qui aura reçu le cadeau. Une belle façon de lancer un mouvement global en inspirant les autres autour de vous à suivre votre exemple !

Des papiers cadeau réutilisables

Photo : On s’emballe à la française

Si vous n’avez pas de talent de couturier ou d’origamiste et que vous souhaitez malgré tout opter pour des emballages réutilisables, d’autres solutions existent. En effet, la tendance du zéro déchet a depuis peu conquis le champ des festivités. C’est notamment le cas avec la marque On s’emballe à la française qui propose du papier cadeau en coton enduit réutilisable à l’infini. 

Un papier cadeau en papier journal

Photo de Sonia Bonet
via Shutterstock

Voici une autre façon originale d’emballer vos cadeaux. Au lieu d’acheter du papier, pourquoi ne pas réutiliser celui que vous avez sous la main. Un vieux journal pourra en effet, donner beaucoup de charme à vos emballages. Pour cela, il suffit de miser sur le détail en customisant votre paquet avec une jolie étiquette, une branche de houx ou de sapin, une ficelle naturelle ou un ruban coloré pour le rendre plus sophistiqué.

Des pochettes en rouleaux de papier toilette

Plus original encore, vous pouvez aisément fabriquer de jolis emballages grâce à vos rouleaux de papier toilette. Cela suppose forcément que le présent soit de très petite taille, mais l’astuce est suffisamment étonnante pour valoir le détour. Pour fabriquer vos pochettes cadeau, rien de plus simple, il vous suffit de replier les extrémités du tube de carton vers l’intérieur puis de sceller l’emballage avec un ruban coloré.

Des box dans des bocaux

Vos bocaux de cuisine aussi peuvent devenir de formidables emballages pendant les fêtes. Ils s’avèrent particulièrement intéressants si vous avez opté pour plusieurs cadeaux de petite taille pour une même personne. Ainsi, bijoux, maquillage, chaussettes, friandises ou papeterie trouveront l’écrin idéal dans un bocal savamment décoré.

Des écrins à la noix

Envie de présenter de façon originale le petit bijou que vous comptez offrir à Noël ? Pour cela dite adieu aux boîtes en plastique ou aux sachets en papier. Pour mettre en valeur votre petit trésor, misez sur les mystères de la nature en customisant une coquille de noix pour en faire un écrin étonnant. À l’aide d’un pinceau et de glu, recouvrez l’intérieur de paillettes comme sur la photo ci-dessus. Puis refermez les deux extrémités avec un ruban. Le tour est joué !

Et pour découvrir d’autres astuces pour un Noël sans gaspillage, c’est par ici.

Comment recycler ses vieux masques en tissus ? Voici 5 idées utiles et originales.

Par Mégane Bouron

Fabriquer des masques en tissu, voici notre passe-temps depuis le premier confinement. Il faut dire que ces créations qu’on arbore chaque jour sur notre visage sont plus écologiques, économiques et esthétiques que des masques jetables. Mais évidemment, plus on les porte, plus ils s’usent, et il serait regrettable de les jeter à la poubelle. Alors, voici quelques idées pour les recycler et en faire bon usage !

Désinfecter vos masques en tissu

Avant de transformer vos masques en tissu usagés, il est impératif de les désinfecter afin de détruire toutes traces de virus. Pour cela, vous pouvez les mettre à la machine à laver, mais pour économiser l’eau, faire des économies et respecter l’environnement, nous choisissons le lavage à la main. Voici trois étapes clé [1] :

Photo : Shutterstock

Un pochon

Et si vous transformiez vos masques en tissu en petits sacs de rangement. Vous pourrez y mettre des bijoux, du maquillage, des protections périodiques ou même des fruits secs. Pour cela, rien de plus simple, il suffit de suivre ce tuto ludique et en 15 minutes top chrono… le tour est joué !

Une éponge à vaisselle

Si vous avez suivi notre article pratique pour fabriquer une éponge tawashi écolo et durable, ce tuto devrait être un jeu d’enfant. Pour confectionner cet indispensable du nettoyage, découpez votre masque en tissu en deux, munissez-vous d’un tissu-éponge et d’un filet. Ensuite, il ne reste plus qu’à suivre les étapes suivantes…

Un porte-chéquier

Vous ne savez pas comment recycler vos masques en tissu ? Et si vous leur donniez une nouvelle vie en les transformant en porte-chéquier. C’est utile, pratique et original. Pour cela, retirez les élastiques et dépliez les masques afin d’avoir des chutes de tissu rectangulaires. Pour ce qui est de la confection, ça se passe ci-dessous !

Un porte-monnaie

Dans la continuité du porte-chéquier, vous pouvez également transformer vos vieux masques en tissu en porte-monnaie. Pour cela, il suffit de déplier tous vos masques afin d’avoir des chutes de tissu rectangulaires, puis de vous munir d’une feuille thermocollante ainsi que d’une fermeture éclair. Voilà, il ne reste plus qu’à suivre le tuto suivant.

Un rembourrage

Vos coussins ne sont pas assez moelleux ? Et si vous les rembourriez avec vos masques en tissu ? Pour cela, il suffit de collecter vos vieux masques usagés, ceux qui commencent à être bien usés, et à les découper en petits morceaux. Une fois que vous avez suffisamment de matière, il ne reste plus qu’à remplir vos coussins et d’apprécier le résultat.

Cet article vous a plu ? Voici 6 astuces couture pour transformer vos chutes de tissu en créations originales et utiles.

AVENT #20. Les Enfants Sauvages : un coffret cadeau engagé et zéro déchet qui participe à la dépollution des océans

Par Publi-Rédactionnel

Du 1er au 24 décembre, nous mettons chaque jour en avant une marque engagée et responsable ! Aujourd’hui, on vous donne une idée de cadeau qui a du sens, et tout particulièrement pour les jeunes parents ou les parents en devenir. Zoom sur notre coup de cœur du jour.

C’est décidé, cette année pour Noël, vous offrez des cadeaux responsables. Ça tombe bien, les Enfants Sauvages, marque de cosmétiques française zéro déchets, propose pour les fêtes un coffret cadeau utile et bon pour la planète. L’occasion de découvrir leurs déodorants Bio et de soutenir une action durable, celle de Wings of the ocean.

Les enfants sauvages : des cosmétiques engagés

Vous aussi, vous cherchez un déodorant naturel, efficace, pratique et zéro déchet ? C’est de cette quête qu’est née la marque les Enfants Sauvages. Son fondateur, William, ne parvenait pas à trouver un déo qui rassemble respect de l’environnement, performance et facilité d’application. Deux années lui ont été nécessaires pour produire la formule idéale. Un déodorant qui surpasse les exigences du Bio, puisqu’il contient 76 % d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, contre les 10 demandés par la certification bio.

Vendu sous la forme de flacons à bille et de recharges en verre, le déodorant les Enfants Sauvages se décline en 2 senteurs : Yuzu (agrumes) et Santal (boisé). Testé par la communauté de la marque dans toutes les conditions, et notamment sportives, le produit répond à des exigences fondamentales, puisqu’il est à la fois anti-odeur, anti-irritation et anti-trace.

Un coffret cadeau original et durable

Pour Noël, l’enseigne sort le grand jeu avec un coffret cadeau design, qui contient le déodorant bille et sa recharge. Végan, zéro déchet et made in France, le déo les Enfants Sauvages ne contient pas d’aluminium, d’huile de palme, d’alcool, de conservateurs, de perturbateurs endocriniens et de nanoparticules. Vous voulez d’autres arguments ? Son système de recharges fonctionne sur le principe de la consigne. Au bout de 5 contenants, il suffit de les rassembler dans l’emballage et de les renvoyer à l’expéditeur, gratuitement. L’enseigne se charge de les nettoyer et de les réutiliser.

Autre originalité du coffret : le papier. Créé à base de chutes de coton, ce papier de grande qualité est imprimé avec une encre à l’eau. Compensé en émission carbone, il est biodégradable. Cela signifie que vous pouvez le composter ! Vous l’aurez compris, l’enseigne ne laisse rien au hasard, avec un contenu et un contenant durables, pour un cadeau de Noël qui a du sens.

Photo : ©les Enfants Sauvages

10 % des bénéfices reversés à Wings of the ocean

Et pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, la marque de cosmétiques engagées a choisi de reverser 10 % des bénéfices de la vente du coffret à Wings of the ocean. Un partenariat cohérent, puisque l’association promeut le mode de vie zéro déchet grâce à des actions de sensibilisation autour de la pollution des plastiques, à destination des particuliers et des entreprises.

Au-delà de s’attaquer aux causes, Wings of the ocean prend en main les conséquences des dommages causés par l’homme avec la dépollution des plages et des littoraux. Leur voilier, le « Kraken », sillonne notamment l’Atlantique chaque année pour réaliser un nettoyage itinérant, des Canaries à Madère en passant par les Açores. L’association à but non lucratif contribue par son action à protéger la biodiversité marine, menacée par les millions de tonnes de plastique déversées chaque année dans l’océan.

Les petites actions font de grands changements ! La marque de cosmétiques bio les Enfants Sauvages l’a bien compris et soutient avec ce coffret de Noël une cause qui lui tient à cœur.

Alors, pour offrir un présent unique et éco-responsable, craquez, vous aussi, pour le coffret cadeau engagé des Enfants Sauvages.

Et parce qu’on aime faire plaisir à nos lecteurs, jusqu’au 24 décembre, tentez de gagner un des deux coffrets mis en jeu et tous les deux composés d’un déodorant bio zéro déchet et de sa recharge en verre, en participant à notre jeu concours ! Envie de tenter votre chance ? 🎁

Peau de pastèque, pieds de brocolis et épluchures d’oignon : ne les jetez-plus, cuisinez-les

Par Mathilde Sallé de Chou

Aujourd’hui, le gaspillage alimentaire apparaît comme une aberration tant au niveau économique, qu’éthique ou écologique. Cependant, certaines habitudes ont la peau dure et il est parfois difficile de s’en défaire tant elles sont ancrées dans nos esprits. Pour remettre les pendules à l’heure, faisons le point sur les aliments qu’il faut à tout prix cesser de jeter à la poubelle !

Le vert du poireau

À force de voir des blancs de poireaux vendus dans le commerce ou de lire dans des recettes de jeter le vert, on s’imaginerait presque qu’il n’est pas comestible. Or, c’est totalement faux ! Certes, sa texture est un peu moins fondante mais avec une cuisson adéquate il agrémentera à la perfection vos quiches, soupes et autres poêlées de légumes. En plus de limiter le gaspillage, le vert du poireau donnera une belle couleur à vos recettes.

Les fanes de légumes

Il est loin le temps où vous achetiez vos légumes tout préparés au supermarché… Désormais, vos radis, carottes, betteraves, bette à carde ou navet vous sont le plus souvent vendus avec leurs fanes. Et c’est une bonne nouvelle. Grâce à ces beaux bouquets vous pourrez élaborer mille et une recettes comme le pesto de fanes de fenouil du blog Les papilles estomaquées pour une version anisée et fraîche ou le velouté de fanes de radis d’Eva cuisine.

Le tronc du brocoli

Photo : Shutterstock

Oui, les fleurs de brocolis sont plus jolies et fondantes, cependant, rien ne justifie de jeter le tronc de ce légume. En effet, en le parant bien, vous pouvez tout à fait le consommer. Il suffit de l’éplucher sur une épaisseur d’environ 2 millimètres pour supprimer la partie la plus filandreuse. Quant à son pied, retirer lui environ un demi-centimètre pour ne garder que la partie la plus tendre.

Les épluchures

Vous avez pris l’habitude de jeter vos épluchures au compost ? C’est bien, mais savez-vous que la peau de la plupart des fruits et légumes (quand ils sont bios) peut être employée de plusieurs façons ? En effet, pensez à récupérer vos épluchures de pommes, carottes ou pomme de terre pour réaliser de belles chips croquantes. Vous pouvez également les utiliser pour parfumer vos bouillons. Quant aux pelures d’ail et d’oignon, sachez qu’elles peuvent servir à éloigner les nuisibles au jardin comme expliqué ici, ou à teindre vos vêtements comme vous le découvrirez dans cet article.

Les écorces d’agrumes

Photo : Shutterstock

Après avoir pressé votre citron, vos oranges ou votre pamplemousse, vous êtes tenté d’en jeter le zeste. Pourtant, ce dernier recèle de nombreuses saveurs et bienfaits dont vous auriez tort de vous priver. En effet, la peau des agrumes contient des fibres, des vitamines et minéraux essentiels. Le zeste est d’ailleurs un véritable concentré de vitamine C puisqu’elle y est 5 fois plus présente que dans la pulpe [1]. En cuisine vous pouvez l’utiliser pour relever vos plats et desserts. La peau des agrumes est également très savoureuse en infusion chaude ou froide et peut servir à l’élaboration de cocktails par exemple.

Les graines et pépins

Avis aux amateurs d’encas sains et équilibrés : ne jetez plus les graines et pépins de vos fruits et légumes. Torréfiées, ces dernières deviendront en effet des mets de choix à picorer en cas de petite faim ou de parfaits agréments pour vos salades. Ainsi, potiron, potimarron, citrouille, butternut, ou encore melon trouveront une seconde vie dans vos nouvelles recettes.

Les pieds de champignons

On entend souvent qu’il ne faut pas nettoyer les champignons à l’eau. Résultat, nombreux sont ceux qui se débarrassent purement et simplement des pieds terreux de champignons. Un véritable gâchis ! Si la plupart des champignons sont en effet relativement spongieux et risquent d’absorber l’eau lors du lavage, ce n’est pas le cas des champignons de Paris. Ces derniers, plutôt compacts peuvent donc être rapidement passés sous l’eau. Si des résidus de terre subsistent, éliminez-les à l’aide d’un couteau. Voilà, vous pouvez consommer vos champignons dans leur intégralité !

Photo : Shutterstock

L’écorce de pastèque

Manger la partie la plus proche de la peau de la pastèque ferait soi-disant mal au ventre. Pourtant, elle est tout à fait comestible ! Moins sucrée que la chair rouge, elle ressemble d’avantage à une autre cucurbitacée : le concombre. L’écorce de pastèque s’avère donc idéale pour agrémenter vos salades ou confectionner des pickles qui réveillent les papilles. Pour l’utiliser il suffit de la débarrasser de sa fine couche de peau vert foncé.

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire découvrez également comment cuisiner votre surplus de légumes : 10 recettes gourmandes et originales.

Lingettes désinfectantes jetables : 5 alternatives plus responsables

Par Arièle Bonte

Elles sont pratiques et prêtes à l’emploi : les lingettes désinfectantes du commerce sont pourtant décriées pour leur composition. Jetables, elles représentent également un danger pour l’environnement. Par quoi les remplacer ? Explications.

Attention aux lingettes et autres produits ménagers ! Selon le magazine 60 millions de consommateurs, un tiers d’entre eux sont « potentiellement nocifs ». C’est la conclusion d’une étude menée par le magazine sur 119 produits ménagers issus de 52 marques. 39 produits au total ont été analysés comme comportant une quantité importante de substances irritantes, allergisantes et/ou avec une présence limitée de substances très nocives pour la santé et pour l’environnement.

Si certains produits tirent leur épingle du jeu, d’autres restent fortement déconseillés à l’achat par 60 millions de consommateurs. C’est le cas des lingettes désinfectantes, multisurfaces ou pour WC. Quelles alternatives privilégier pour remplacer les lingettes du commerce ? Voici nos conseils et nos idées.

Des torchons en matière naturelle

Les torchons en coton seront vos alliés favoris pour un nettoyage pratique, naturel et sans déchet de toutes vos surfaces. Avant même d’envisager de plonger vos lingettes dans une solution désinfectante (voir plus bas), la plupart des tâches ménagères nécessitent plutôt un peu d’eau et d’huile de coude. Une fois utilisés, vous pouvez laver vos torchons à la main avec un peau de savon noir mélangé à de l’eau.

La durée de vie des torchons est nettement plus supérieure que l’usage unique réservé aux lingettes du commerce. Voici un beau geste pour la planète mais aussi pour votre santé.

Photo : Shutterstock

Des vieux draps, t-shirts recyclés

Au lieu de mettre à la poubelle vos draps ou t-shirts abîmés ou troués, recyclez-les en torchons pour, là aussi, éviter le jetable et l’utilisation de produits composés de substances nocives à la fois pour votre santé et l’environnement. Pour éviter que vos draps et t-shirts ne s’effilochent, il existe une multitude de tutoriels couture à retrouver sur YouTube ou Pinterest.

Photo : Shutterstock

Des serviettes en coton ou microfibres recyclées

C’est fou la seconde vie que l’on peut donner à des objets du quotidien avec un peu d’imagination ! Après quelques années de vie, une serviette de bain en coton ou microfibres peut tout à fait devenir un épais torchon pour absorber l’eau du plan de travail de la cuisine ou nettoyer le lavabo de la salle de bain. Pour les grandes surfaces aussi, ces produits sont idéals, très faciles à faire, économiques et écologiques.

Photo : Shutterstock

Des lingettes lavables dans le commerce

Vous n’avez pas l’âme d’une couturière ou vous n’avez pas en votre possession des tissus susceptibles d’être recyclés ? Pas de panique, de plus en plus de marques engagées pour l’environnement proposent à la vente des lingettes lavables. Il s’agit en général de petits carrés en coton tout doux, pour se démaquiller, ou nettoyer les surfaces de sa maison.

Photo : Shutterstock

Recette pour plonger vos lingettes écologiques dans un récipient

Vous souhaitez avoir une solution toute prête pour plonger vos lingettes directement dans une solution désinfectante ? Voici une recette simple, économique et écologique [1] à essayer. Pour cela, il vous faudra :

  • un récipient en verre
  • 3 cuillères à soupe de vinaigre blanc
  • 1 cuillère à soupe de savon noir
  • 2 tasses d’eau chaude
  • 20 gouttes d’huiles essentielles de votre choix

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier, puis versez la moitié du liquide dans le récipient en verre. Immergez vos lingettes à l’intérieur. Remplissez le récipient avec le reste de la solution désinfectante. Fermez, laissez reposer au moins une heure avant utilisation. Une fois votre lingette utilisée, rincez-la à l’eau et replongez-la dans son récipient avant la prochaine utilisation.

Du gel hydroalcoolique

Il a envahi notre quotidien depuis bientôt deux années. Grâce au gel hydroalcoolique, plus besoin de se balader avec un sachet de lingettes désinfectantes avec soi ! Veillez à toujours avoir une petite bouteille dans votre sac et un plus gros stock chez vous pour la remplir dès que possible. Vous éviterez ainsi la multiplication des déchets de bouteilles en plastique.

Photo : Shutterstock

Et vous, quelles sont vos astuces pour remplacer les lingettes jetables ?

Cet article vous a plu ? Découvrez maintenant comment fabriquer vos propres solutions désinfectantes avec notre article : Sprays et solutions désinfectantes : 2 recettes simples pour les réaliser soi-même.

Cache-pot, torchon, tablier : 6 idées couture pour recycler des vieux draps

Par Maëlle Benisty

Vous avez hérité de jolis draps anciens de votre grand-mère mais ils dorment dans votre placard ? Vous adoriez les motifs de ce drap-housse mais le temps l’a trop usé ? Et si vous donniez une seconde vie à ce linge de lit, grâce à quelques coups de ciseau et à vos talents en couture ? On vous propose 6 idées simples et originales pour recycler des vieux draps.

Une jupe longue pour l’été

Adepte de la seconde main et des projets couture, vous avez récupéré un stock de vieux draps mais ne savez pas quoi en faire ? Et si vous les transformiez en jupe longue pour les beaux jours ? Pas besoin d’être un ou une experte en couture pour confectionner ce vêtement léger et confortable. La vidéo ci-dessous vous explique comment réaliser facilement votre jupe :

De jolis tabliers

Un vieux drap blanc en coton peut vous être très utile si vous aimez cuisiner. Eh oui, car il peut facilement se transforme facilement en tablier ! Envie d’essayer ce recyclage original de votre linge de lit ? Pour cela, vous pouvez suivre le tutoriel proposé par Coup de coudre. Libre à vous de personnaliser votre création avec des broderies ou de la peinture.

Éponge tawashi

Originaire du Japon, le tawashi est en fait une éponge à récurer, originellement faite en feuilles de palmier. Mais on peut aussi en faire une avec de vieux tissus et de vieux draps en utilisant la même technique de tressage. Pour frabriquer cet ustentile de ménage zéro déchet, vous pouvez suivre le tutoriel ci-dessous. Vous allez voir, c’est extrêmement simple !

Torchons de cuisine

C’est une solution simple et efficace pour donner une seconde vie à de jolis draps anciens ou usés. En seulement quelques ourlets, votre literie en coton peut se transformer en torchons de cuisine ! Envie d’essayer ? Regardez cette vidéo qui vous montrera la marche à suivre :

Cache-pot en tissu

Avis aux collectionneurs et collectionneuses de plantes en pots. Si vous cherchez comment recycler vos vieux draps, pensez à votre jungle intérieure et confectionnez de jolis cache-pots ! De la sorte, vous habillerez vos plantes de manière originale et sans dépenser un seul centime. La vidéo ci-dessous vous montre comment coudre ces petites merveilles de décoration :

Furoshiki pour emballer les cadeaux

Le furoshiki est un grand classique de la couture zéro déchet. Originaire du Japon, cette technique consiste à emballer des biens dans du tissu. Et pour cela, vos vieux draps sont parfaits ! Ils peuvent vous fournir suffisamment de matière pour fabriquer plusieurs emballages qui, en plus, sont réutilisables. Vous trouverez les instructions pour transformer vos draps en papier cadeau écolo sur le site R-Use Fabrik. Il ne vous restera plus qu’à choisir votre méthode d’emballage !

Vous savez désormais comment donner une seconde vie à votre linge de lit !

Pour Noël, optez pour un cadeau responsable qui met tout le monde d’accord avec la carte éthi’Kdo

Par Publi-Rédactionnel

Plus que quelques jours avant Noël ! Vous êtes à la recherche d’un cadeau plein de bon sens pour vos proches ? Pour vous aidez dans votre quête du cadeau idéal, Séverin Prats a créé éthi’Kdo, une carte-cadeau multi-enseigne utilisable chez des acteurs de la consommation responsable. L’objectif ? Promouvoir les alternatives qui s’inscrivent dans une démarche éthique et locale. Tout ce qu’il faut pour faire plaisir à votre entourage et soutenir des initiatives éco-responsables, plus respectueuses des êtres humains et de l’environnement ! Interview.

Qui êtes-vous, quel est votre parcours et quel est votre rôle dans le projet ?

Je suis Séverin, l’un des cofondateurs et le Président de la coopérative éthi’Kdo, émettrice de la première carte-cadeau multi-enseignes dédiée à la consommation écologique et solidaire.
À 20 ans, je menais de front ma carrière en tant que rugbyman professionnel et mes études en développement durable. En 2019, après avoir travaillé quelques années dans l’industrie du recyclage, j’ai sauté le pas de l’entreprenariat social pour participer à créer la carte-cadeau multi-enseignes éthi’Kdo.

Pouvez-vous nous présenter votre projet ?

Ethi’Kdo, c’est une carte-cadeau 100 % écologique et solidaire qui regroupe les acteurs de la consommation responsable et les fédère autour d’un objectif commun : promouvoir des modes de fabrication et de conception plus respectueux des êtres humains et de l’environnement. Elle rassemble aujourd’hui une grande variété de structures proposant les alternatives les plus éco-responsables : mode éthique, livres de seconde main, déco upcyclée, cosmétiques zéro déchet, électronique reconditionnée…

Plus de 5 millions de produits éco-responsables sont accessibles en ligne ou dans les commerces locaux et éthiques situés partout en France avec la carte éthi’Kdo. Celle-ci offre aussi la possibilité de faire un don à une association pour soutenir un projet d’intérêt général.
Depuis son lancement, éthi’Kdo a rencontré un franc succès auprès des particuliers notamment au moment de Noël : c’est une solution simple et pratique, particulièrement pour les cadeaux de dernière minute. La carte-cadeau digitale est instantanée et envoyée en moins d’une minute à son destinataire.

Quant aux entreprises, elles sont nombreuses à avoir adopté éthi’Kdo pour faire plaisir à l’ensemble de leurs collaborateurs : en choisissant éthi’Kdo plutôt qu’une carte-cadeau des grandes enseignes, les CSE et représentants des salariés réduisent de 31 % à 48 % leurs émissions de CO2.

Photo : Éti’Kdo

Comment identifiez-vous les meilleures alternatives ?

Afin de pouvoir répondre à la promesse de proposer la même offre de produits que les cartes cadeaux multi-enseignes classiques, nous avons décidé de suivre la logique dite du « best in class ». Pour transposer ce principe issu de l’investissement socialement responsable au secteur des cartes cadeaux, il nous a fallu construire une méthodologie en 3 temps :

  • Nous avons inventorié l’ensemble des catégories de produits disponibles sur les cartes cadeaux traditionnelles (jeux/jouets, habillement, cosmétiques, électronique…).
  • Pour chaque catégorie de produit, nous avons étudié les principaux impacts sociaux et environnementaux liés aux différentes étapes de leur cycle de vie (extraction des matières, fabrication, distribution, utilisation, fin de vie).
  • Enfin, nous avons identifié les marques et enseignes qui avaient construit les meilleures alternatives responsables pour réduire ces impacts.

Ainsi, nous pouvons apporter la garantie que chaque enseigne disponible sur la carte éthi’Kdo constitue ce qui se fait de mieux dans son domaine d’activité. Cette logique permet de fédérer au sein d’un même projet une diversité d’acteurs aux tailles de structures et histoires très différentes, mais toutes animées par la volonté de proposer les meilleures solutions pour consommer durablement.

Photo : Éti’Kdo

Pourquoi avez-vous décidé de vous lancer dans cette aventure ?

En 2019, recherchant un cadeau de départ pour un collègue très attentif à l’impact de sa consommation, j’ai naturellement pensé à une carte-cadeau, une façon de le laisser consommer selon ses envies et aspirations. Je me suis alors rendu à l’évidence : il n’existait pas de carte-cadeau valable en ressourcerie, dans des commerces éthiques de proximité ou pour d’autres formes de consommation à impact positif comme le commerce équitable, le Made in France, la mode éthique…

J’ai donc sauté le pas pour me lancer dans l’entrepreneuriat et rassembler les acteurs de la consommation responsable : Label-Emmaüs, Les Ateliers Croix-Rouge, Dream Act, Artisans du Monde, Envie… Pour donner du sens au projet, nous avons décidé de constituer une SCIC, Société Coopérative d’Intérêt Collectif, un statut particulier qui permet d’impliquer salariés, clients, fournisseurs, et collectivités locales dans les décisions de la société.

De plus, en tant qu’ancien joueur de rugby, je souhaitais fédérer autour d’un autre modèle d’entreprise qui soit à la fois collaboratif et vertueux. Ethi’Kdo est une coopérative à but non-lucratif : en ce sens, elle ne cherche pas à maximiser son profit mais plutôt son impact sur l’environnement et sur l’humain. Je souhaitais lancer ce projet en partageant à mon équipe les valeurs portées par le rugby : pour avancer, il faut apprendre à se relever et se réinventer, ne rien lâcher et le bon fonctionnement du collectif est essentiel.

Au-delà de l’utilité sociale du projet, j’étais également très attiré par les autres fondements de l’Economie Sociale et Solidaire et de l’entreprenariat social : gouvernance participative, lucrativité limitée, représentativité des parties prenantes… qui me paraissaient déjà être au cœur de nos enjeux de société.

Photo : Éthi’Kdo

Quel message souhaitez-vous faire passer à travers votre action ?

Pour contenir le réchauffement climatique en dessous de 2 °C, nous devons au moins diviser par trois nos émissions en l’espace d’une génération, soit environ 5 % par an. Avec éthi’Kdo, nous proposons une solution accessible à tous pour découvrir des alternatives et consommer de manière plus responsable tout en conservant le côté plaisir propre au cadeau.

En rassemblant toutes les alternatives éco-responsables, la carte-cadeau éthi’Kdo permet d’offrir des cadeaux écologiques et solidaires qui font réellement plaisir à leur bénéficiaire.
Mais notre démarche va encore plus loin. Nous souhaitons montrer que consommer durablement, c’est se soucier de l’environnement et de l’humain et repenser ses besoins.
Depuis son lancement, éthi’Kdo a permis de rediriger 1,4 million d’euros vers les structures à impact positif et nous ne comptons pas nous arrêter là !

Vous souhaitez offrir un cadeau en accord avec les valeurs environnementales et sociales de vos proches ? Rendez-vous sur le site d’éthi’Kdo pour découvrir la carte-cadeau qui met en lumière les alternatives en faveur d’une consommation plus durable !

À Londres, un sapin de Noël exclusivement fait de déchets sensibilise à la surconsommation

Par Agence de Presse

Vous êtes-vous déjà demandé quelle quantité de déchets produisait votre ville pendant les fêtes de fin d’année ? Cette interrogation, le Lord-maire de Londres William Russell a souhaité la partager avec les habitants de la capitale anglaise. Pour cela, il a exhibé sur son balcon un sapin entièrement fabriqué à partir de déchets récupérés dans l’agglomération.

Loin d’être répugnant, l’ensemble est minutieusement retenu par un filet géant et donne une sculpture colorée, qui, de loin, ressemble à s’y méprendre à un véritable sapin. Mais de près, pas de doute : ce ne sont pas des boules et des guirlandes qui l’ornent, mais bel et bien des déchets. Bouteilles en plastique, canettes, lunettes de soleil usagées, morceaux de papier, carte SIM, câbles de téléphone… Chaque étage est composé d’un type précis de détritus.

Unveiled by @citylordmayor Vincent Keaveny, joined by Sheriff Alderman Alison Gowman and artist Áinne Burke, a #Christmas tree made up of waste materials collected by street cleansers and waste management companies. A festive reminder to be more aware about waste that we create. pic.twitter.com/7j5oaIQTod

— City of London (@cityoflondon) December 1, 2021

Conçu en collaboration avec l’artiste Áinne Burke, ce sapin très spécial a été installé sur le balcon de la résidence officielle du Lord-maire, la Mansion House, côté rue. Une place de choix puisque la demeure se situe en plein cœur du quartier financier de Londres. Les déchets utilisés pour cette œuvre ont été récupérés auprès des agents de nettoyage et de plusieurs organisations de gestion des déchets municipales.

Une idée aussi originale que festive, qui n’en demeure pas moins militante puisqu’elle vise à sensibiliser la population sur la production de déchets générée pendant les fêtes de fin d’année.

(ETX Daily Up)

Une artiste sensibilise aux déchets en pleine nature

Par Corentin
Une artiste sensibilise aux déchets en pleine nature

Sublimer les déchets en les confondant avec leur environnement, c'est l'idée originale de Mariah Reading. À travers ses voyages cette artiste peintre utilise son art pour tenter de mettre en lumière le respect de la nature.

Continue reading Une artiste sensibilise aux déchets en pleine nature at Pepsnews -News positives.

Ils fabriquent des pulls zéro déchet à l’imprimante 3D !

Par Corentin
Ils fabriquent des pulls zéro déchet à l’imprimante 3D !

L'imprimante 3D, c'est la technique innovante par excellence pour le milieu du textile, concoctée par une entreprise bretonne passant du virtuel au réel. Son défi, pouvoir produire des pulls zéro déchet d'une meilleure qualité et de manière locale.

Continue reading Ils fabriquent des pulls zéro déchet à l’imprimante 3D ! at Pepsnews -News positives.

❌