FreshRSS

🔒
❌ À propos de FreshRSS
Il y a de nouveaux articles disponibles, cliquez pour rafraîchir la page.
À partir d’avant-hierVos flux RSS

Payée 6x moins que son homologue masculin, elle fait condamner la BBC

Par Mathilde Sallé de Chou
Payée six fois moins que son homologue masculin, la présentatrice Samira Ahmed vient de remporter son procès pour discrimination salariale contre la BBC.

Mauro Gatti met son talent artistique au service de bonnes nouvelles du monde entier.

Par sophie

Il s’appelle Mauro Gatti. Et il en a eu marre de toutes les mauvaises nouvelles annoncées dans les médias ou sur les réseaux sociaux. Il n’est pas journaliste ou influenceur, mais il a décidé de se servir de son talent artistique pour diffuser un peu de positivité dans le monde. Il a créé quelque chose de positif comme antidote au discours pessimiste omniprésent dans les médias.

Voilà pourquoi, il a souhaité partager certaines bonnes nouvelles de l’année 2019 en provenance du monde entier dans l’espoir que cela vous rassure et vous apporte un peu de bonheur et vous incite à diffuser vous aussi des nouvelles positives !
https://www.maurogatti.com/

source: L’ Âme Du Monde

Sa page Insta: # the_happy_broadcast

The Happy Broadcast
NOUVELLES SANS ANXIÉTÉ. Un projet contre la haine et la peur qui présente des nouvelles positives du monde entier illustré par @maurogatti & friends.

Il est impossible d’estimer l’impact que de graves pénuries de nourriture et d’eau, ainsi que la perte d’habitat causée par les incendies et la sécheresse, auront sur les populations sauvages.

Veuillez faire un don pour aider aujourd’hui. Votre soutien aidera à assurer que les générations futures pourront voir la faune sauvage.

Une histoire positive vient de la famille de feu Steve Irwin qui a aidé à sauver 90 000 animaux, y compris ceux qui sont victimes de la dévastation incendiaire en cours en Australie.
Terri Irwin, la veuve de Steve Irwin, et leurs enfants, leur fille Bindi et leur fils Robert Irwin, possèdent et exploitent le Wildlife Zoo d’Australie. Steve Irwin est décédé en 2006 après avoir été blessé par une raie pastenague.

«Le Wildlife Hospital accueille des animaux de toute l’Australie. Des centaines de renards volants à tête grise, une espèce classée comme vulnérable, ont été transportés par avion vers le Queensland après que le centre de sauvetage dans lequel ils se trouvaient était menacé d’incendie et évacué “, a déclaré Bindi Irwin sur Instagram.

Source: abc News

Le train de la vie de Jean d’Ormesson

Par sophie

À la naissance, on monte dans le train et on rencontre nos parents. Et on croit qu’ils voyageront toujours avec nous.

Pourtant, à une station, nos parents descendront du train, nous laissant seuls continuer le voyage…

Au fur et à mesure que le temps passe, d’autres personnes montent dans le train.

Et elles seront importantes : notre fratrie, nos amis, nos enfants, même l’amour de notre vie.

Beaucoup démissionneront (même éventuellement l’amour de notre vie), et laisseront un vide plus ou moins grand.

D’autres seront si discrets qu’on ne réalisera pas qu’ils ont quitté leurs sièges.

Ce voyage en train sera plein de joies, de peines, d’attentes, de bonjours, d’aurevoirs et d’adieux.

Le succès est d’avoir de bonnes relations avec tous les passagers pourvu qu’on donne le meilleur de nous-mêmes.
On ne sait pas à quelle station nous descendrons, donc vivons heureux, aimons et pardonnons.

Il est important de le faire car lorsque nous descendrons du train, nous ne devrons laisser que de beaux souvenirs à ceux qui continueront leur voyage.

Soyons heureux avec ce que nous avons et remercions le ciel de ce voyage fantastique. Aussi, merci d’être un des passagers de mon train.

Et si je dois descendre à la prochaine station, je suis content d’avoir fait un bout de chemin avec vous.

Jean d’Ormesson

crédit photo: pixabay – capture

Cette Femme «Trop »…

Par sophie

Cette Femme «Trop »…
Elle est là… cette Femme «Trop». Celle qui aime trop fort, celle qui ressent trop profondément, celle qui demande trop souvent et celle qui désire trop.
Elle est là, elle prend beaucoup trop d’espace, avec son rire, ses courbes, son honnêteté et sa sexualité. Sa présence est aussi grande qu’un arbre et aussi large qu’une montagne. Son énergie occupe chaque anfractuosité de la pièce. Elle prend trop de place.
Elle est là, elle gêne par ses envies persistantes, elle a trop d’envie. Elle désire beaucoup. Elle veut tout, trop de bonheur, trop de temps seule, trop de plaisir. Elle traversera le soufre, la rivière trouble et le feu de l’enfer pour l’obtenir. Elle risquera tout pour étouffer les angoisses de son cœur et de son corps. Cela la rend dangereuse.
Elle est dangereuse.
Ensuite, cette Femme «Trop» fait trop réfléchir les gens, ressent trop, se pâme trop. À travers sa posture, on découvre sa confiance en soi et sa prose authentique. Elle a un rire franc qui vient du cœur, un appétit insatiable et une propension à la passion ardente. Tous les yeux sont rivés sur elle, pensant qu’elle pète plus haut que son derrière.
Oh, cette Femme «Trop»… Trop forte, trop vibrante, trop honnête, trop émotive, trop intelligente, trop intense, trop jolie, trop grosse ou trop mince, trop difficile, trop sensible, trop sauvage, trop intimidante, trop réussie, trop joyeuse, trop indigente ; trop quoi.
Elle devrait se calmer un peu, baisser le ton quelque peu. Quelqu’un devrait la remettre dans le droit chemin. Quelqu’un devrait lui dire.
Je suis là… La Femme «Trop», avec mon cœur trop tendre et mes émotions de trop.
En tant qu’empathique et hédoniste en constante recherche de plaisir, je veux une profusion de justice, de sincérité, d’espace, de facilité, d’intimité, de respect, d’être vue, d’être comprise, de votre attention complète et que toutes vos promesses soient tenues.
J’ai été appelée très exigeante parfois parce que je veux ce que je veux, et aussi, intimidante à cause de la place que j’occupais. J’ai été appelée égoïste parce que je m’aime moi-même. J’ai été appelée une sorcière parce que je sais comment me guérir.
Mais encore et encore… Je me relève. Encore et toujours, je veux, je ressens, je demande, je risque et je prends de la place.
C’est nécessaire.
Trop de femmes ont été confrontées à l’extermination depuis des siècles. Nous avons tellement peur d’elles. Nous sommes terrifiées par leur grande présence, par leur manière de commander le respect et de brandir la vérité de leurs sentiments. Nous avons essayé d’étouffer la Femme «Trop» depuis trop longtemps, chez nos sœurs, chez nos compagnes et chez nos filles. Et même maintenant, même aujourd’hui, dans un certain sens, nous continuons à couvrir de honte cette Femme «Trop» pour sa grandeur, son désir et sa nature passionnée.
Et encore… elle relève le défi.
La femme, dans sa pleine puissance, se déplace à travers le monde avec grâce et confiance. Dorénavant, sa sagesse tempère son esprit fougueux. Calmement mais fermement, elle dit la vérité sans aucun doute ni hésitation et la vie qu’elle mène est enfin sa propre création.
Dans mon propre monde et sous mes yeux, je suis témoin de l’ascension et de la remise en valeur de la Femme «Trop». Cette Femme «Trop» est également connue de certains comme la femme sauvage ou le divin féminin. Dans tous les cas, elle est moi, elle est toi et elle adore avoir enfin la place de s’exprimer librement.
Si vous avez déjà été appelée «Trop» ou «trop émotive» ou «trop garce» ou encore «trop coincée», vous êtes probablement une vrai Femme «Trop».
Et si vous l’êtes… Je vous implore d’embrasser tout ce que vous êtes, toute votre profondeur, toute votre immensité ; de ne pas vous retenir et de ne jamais abandonner votre grandeur ou votre éclat brillant.
Oubliez tout ce que vous avez entendu ! Votre côté «Trop» est un don. Oh oui, un don qui peut guérir, inciter, libérer et transpercer directement au cœur des choses.
N’ayez pas peur de ce don, et ne laissez personne vous en détourner. Votre coté «Trop» est magique, c’est une médecine. Il peut changer le monde.
Vous ne me croyez pas ? Vérifiez ceci : Toutes vos femmes préférées, celles qui ont fait l’histoire, celles qui ont prêté leur voix pour le changement et celles qui se sont courageusement autorisées à être exactement qui elles sont. Quelques exemples : Oprah, Ronda Rousey, Beyoncé, Kali, Misty Copeland, Janet Mock, Marie-Madeleine… Elles sont toutes des Femmes «Trop» !
Alors je t’en prie Femme «Trop» : Demande, Cherche , Désire, Grandis, Bouge, Ressens, Sois.
Fais des vagues, attise tes flammes et donne-nous des frissons.
Je t’en prie, lève-toi.
Nous avons besoin de toi !
~ Ev’Yan Whitney

Le JDBN vous souhaite une très belle fin d’année et vous remercie!

Par sophie

L’année s’achève. Je vous souhaite de connaître un bonheur comme le nôtre.
Il est magique, extraordinaire, douloureux, joyeux, instructif, plaisant, flippant, rassurant, mais il est surtout le nôtre.

Eclatez-vous! Il est toujours temps!
Mille pensées positives à vous tous qui nous soutenez. Le JDBN a vu le jour en 2014 et à ce jour, nous comptabilisons 20,309,100 de vues sur le site officiel et plus de 15,500 abonnés sur la page Facebook! Merci!

Nous essayons d’être à la hauteur à chaque instant. 2020 arrive avec son lot de nouveautés: des interviews exclusives, une boutique en ligne, des services toujours plus performants et bien plus encore…

Vous nous faites rire, vous nous commentez, vous êtes là, sur la toile ou moins loin. La distance n’a aucune espèce d’importance.

Vous nous prouvez chaque jour que les bonnes nouvelles sont contagieuses et bonnes pour la santé du corps et de l’esprit!

Merci à toutes et à tous. On vous aime.

Merci à tous nos contributeurs occasionnels ou réguliers qui oeuvrent gracieusement pour vous fournir toujours de plus beaux contenus.

Merci à toutes les maisons d’éditions, attachés de presse, toutes les marques, produits et services qui nous font confiance.

Merci à tous les annonceurs, les médias, les radios qui nous aident à faire en sorte que le JDBN demeure gratuit pour tous.

Bonnes fêtes de fin d’année!

Longue vie au JDBN!
Sophie Denis, fondatrice.

www.jdbn.fr

crédit photo: pixabay

Préparatifs.

Par sophie
❌